Recrutement, canicule: le CHU tire un bilan positif de l’été


Un record de recrutements a été enregistré cet été au CHU de Bordeaux

L'équipe du CHU était présente ce lundi pour l'habituelle conférence de presse de rentrée.Manon Gazin | Aqui

L'équipe du CHU était présente ce lundi pour l'habituelle conférence de presse de rentrée.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 13/09/2022 PAR Manon Gazin

Entre les fermetures de lits et les prises de congés, la période estivale peut être difficile à passer pour les hôpitaux. Mais lors de sa traditionnelle conférence de presse de rentrée, l’équipe dirigeante du CHU de Bordeaux a tenu un bilan globalement positif de ces derniers mois.

“Nous n’avons jamais autant recruté en quatre mois”, se réjouit Yann Bubien, le directeur général du CHU de Bordeaux, ce lundi 12 septembre. Depuis le mois de juin, plus de 1000 recrutements, dont 274 infirmiers et 286 aides soignants, y ont été effectués, contre 780 pour l’année dernière sur la même période. Le résultat d’une importante campagne de recrutement qu’a mené l’établissement cette année. 

Parallèlement, le taux d’absentéisme, est en baisse “depuis le mois d’avril”, selon Yann Bubien. “Cela nous a permis de rouvrir de nombreux lits”, a affirmé ce dernier. “On se retrouve dans une position d’ouverture de lits identique à celle qu’on a connu avant toute la période estivale”. La gériatrie et les postes de nuit, de par  “leur difficulté et leur exigence” peinent cependant encore à attirer du monde, a précisé le directeur de l’établissement, qui rappelle qu’“il ne faut pas relâcher l’effort en la matière”.

De manière générale, ce dernier affirme que “l’été s’est plutôt bien passé”, et parle d’une “situation maîtrisée” : pas “d’impact notable des épisodes de canicule” et l’établissement n’a pas “fermé cet été plus de lits que les années précédentes”.

“Nous n’avons jamais autant investi”

Spécifiquement aux urgences, dans un contexte de régulation mis en place avant l’été, le CHU affirme également constater une baisse d’activité de 20 à 25% sur ce secteur du site de Pellegrin. “Il arrive régulièrement que les gens appellent pour savoir s’il faut qu’ils passent aux urgences”, explique Philippe Revel, chef du pôle urgences adultes. “C’est un message qui commence à passer, et que l’on souhaite voir perdurer”. L’établissement a ainsi enregistré une augmentation de 20% de son nombre d’appels.

Côté projets, les travaux pour le nouveau CHU avancent également “rapidement” : “Nous n’avons jamais autant investi au CHU de Bordeaux depuis 30 ans”, explique le directeur de ce dernier. Les travaux à l’Ehpad de Lormont, le plus grand de la région, démarreront “dans un an exactement”. Le nouveau lactarium, en début de construction à Haut Lévêque, ouvrira au printemps 2024. Enfin, les travaux du nouvel institut de biologie commenceront en 2023. 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux / Gironde À lire ! SANTÉ > Nos derniers articles