Précœurité distribue pulls et chaleur humaine aux sans-abri


L'association Précœurité organise, depuis un peu plus d'un an, des maraudes dans le centre de Bordeaux, pour distribuer des vêtements aux personnes sans abri et en grande précarité.

Maraude de l'association du lundi 22 novembreAqui.fr

Maraude de l'association du lundi 22 novembre

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 25/11/2021 PAR Margaux Renaut

Depuis déjà un an et demi d’actions hebdomadaires dans les rues de Bordeaux, l’association Précœurité vient en aide aux personnes sans abri et en grande précarité notamment au travers de maraudes, tous les lundis soir. Accompagnés de l’association Les Maraudeurs en charge de la distribution de nourriture et boissons, les bénévoles de Précœurité distribuent, eux, vêtements, chaussures et couvertures, en partant du Grand Théâtre jusqu’à l’hyper centre de Bordeaux en descendant la rue Sainte Catherine.

Le 22 novembre dernier, c’était un lundi soir bien familier pour les bénévoles de l’association Précœurité. Seulement 8 degrés ressentis et déjà, à 20 h 30, une foule se presse en bas des marches du Grand Théâtre. Des habitués, semble-t-il. Ils se saluent, s’embrassent et attendent sagement, en file indienne, l’ouverture des valises. Une dizaine de valises, remplies de couvertures, pull-over, chaussures… De toutes les tailles et de toutes les couleurs. « Peu importe, l’important, c’est que ce soit chaud » s’exclame une dame fouillant dans l’une des boites, bien décidée à trouver son réconfort. Les bénévoles de l’association s’affairent à la tâche et apaisent les quelques turbulences, habitués certainement à leurs interlocuteurs.

Distribution de vêtements devant le Grand Théâtre de BordeauxAqui.fr

Distribution de vêtements devant le Grand Théâtre de Bordeaux

Une initiative sociale et solidaire

Quelques mètres plus loin, en bonne collaboration, l’association les Maraudeurs distribue nourriture et boissons chaudes. « Nous avons trouvé intéressant de mutualiser nos actions, nous permettant d’apporter plus de choses en une seule soirée » explique Kenza, fondatrice de Précœurité. Et effectivement, l’idée est bonne. Les bénéficiaires évitant plusieurs déplacements, mais surtout trouvant un soir par semaine, une oreille attentive et des visages familiers. Le premier but de l’association est d’ailleurs celui-là, créer du lien social et sortir les personnes sans abri et en grande précarité de leur isolement. « Ils nous connaissent, nous parlent et on prend le temps de discuter avec eux » affirme Kenza. « On représente, bien souvent pour ces habitués, un point de repère et de contact, plus que nécessaire à leur survie ». À long terme, l’association ambitionne de créer une véritable structure, lieu de rendez-vous et d’échange.

Cette initiative du lundi reçoit selon Kenza, « un très bon accueil, nous n’avons même jamais eu aucun problème », mais qui, la plupart du temps, frustre les bénévoles. « Chaque lundi, toutes nos valises finissent vides, et on ne peut malheureusement pas donner à tout le monde » déplore Maud, une bénévole de 21 ans. « C’est frustrant, mais ça nous donne envie de faire plus, d’aller chercher encore plus de dons et de parler de l’association autour de nous » relativise-t-elle. L’association fonctionne uniquement grâce à un système de dons de particuliers ou de partenariats avec des organismes de récolte.

 

Aller à la rencontre des personnes 

 À défaut d’un local dans le centre de Bordeaux, l’Opéra fait l’affaire, à la fois point de rencontre et départ du parcours jusqu’à la Victoire. L’objectif de ce périple étant d’aller à la rencontre des sans-abris, « de ceux qui n’ont pas de repères, mais qui savent malgré tout, que nous allons passer les voir » explique Kenza. Peu de rencontres cependant, ce lundi soir. Inhabituel, selon les bénévoles, mais explicable par l’arrivée imminente de l’hiver, qui permet aux foyers d’urgences d’offrir plus de places qu’à l’accoutumée. Une bonne nouvelle, que Kenza remet vite en perspective, « malheureusement, ces foyers d’urgence ne sont que des solutions temporaires, dans quelques semaines ou mois, ils seront à nouveau dehors ». 

Un regain des demandes est prévu à l’approche des fêtes, un phénomène que l’association anticipe en organisant, pour la seconde fois, une maraude de Noël, le 20 décembre 2021. Cette fois, pas de vêtements, mais des cadeaux… Places de cinéma, repas dans un restaurant, paires de chaussures, sacs de couchage ou encore coffrets de parfums et livres. Organisée en collaboration avec des écoles élémentaires, collèges et lycées de la région qui se sont proposés pour réaliser des « boites de Noël ».

Cette année, l’association voit encore plus grand, en organisant la maraude avec des jeunes de la Maison d’enfants à caractère social (MECS), dans l’objectif de « sensibiliser et apprendre à être aidant » affirme Kenza. Pour l’occasion, l’association a lancé une cagnotte, « très bien partie » selon la jeune femme, « nous avons déjà collecté 250 euros, plus le don de 400 euros d’une école dans le cadre d’une opération Bol de Riz ».

Distribution de vêtements sur la place Saint-ProjetAqui.fr

Distribution de vêtements sur la place Saint-Projet

En plus des dons, l’association existe aussi grâce aux appels à projets de la Région, du Département, et de la Ville. « Nous répondons à tous les appels à projets possibles. Généralement, ça marche plutôt bien… nous attendons, effectivement, 1 000 euros du Département ! » indique Kenza. Mais l’association ne compte pas s’arrêter là et ambitionne de devenir un véritable organisme d’accompagnement… En projet, « un séjour découverte », en partenariat avec le Samu Social ou la Cloche Nouvelle-Aquitaine, pour prendre en stage les personnes sans abri. « Au-delà de prendre en stage, c’est vraiment une découverte des métiers, de centres d’intérêt, des ateliers d’écriture, des ateliers artistiques et même de la formation ».


Retrouvez la cagnotte mise en ligne par l’association pour sa maraude de Noël sur Leetchi.com

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux / Gironde À lire ! SOLIDARITÉS > Nos derniers articles