Métropole : le projet de la ZCR avance


aqui.fr

Métropole : le projet de la ZCR avance

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min

Publication PUBLIÉ LE 28/09/2017 PAR Romain Béteille

Encore un acronyme, nous direz-vous. Par ZCR, on entend donc « Zone à Circulation Restreinte », cette mesure mise en place (par un système de vignettes) à Paris depuis le 1er janvier dernier interdisant l’acccès aux voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997 et les deux-roues motorisés d’avant le 1er juin 2000. Tandis que la journée sans voiture parisienne redevient d’actualité ce dimanche dans la capitale, la question d’une zone similaire en centre-ville de Bordeaux a refait surface ce vendredi. La ville, qui vient de prolonger l’expérimentation du pont de pierre sans voiture jusqu’en janvier 2018, avait déjà engagé une réflexion il y a quelques mois. Pilotée par Michel Duchène, vice président de la métropole en charge des grands projets d’aménagement urbains, la concertation avance visiblement plus vite qu’au Pays Basque par exemple, qui avait lui aussi pour projet d’expérimenter une ZCR. 

« Un panel a été défini par une société de sondage et les premières réunions de débats et concertation ont lieu avec les représentants de ce panel. Nous devrions passer en phase opérationnelle en 2018 », nous a ainsi précisé ce dernier, interrogé dans le cadre du dernier conseil de métropole. « Le périmètre de cette mesure s’étendra essentiellement de la limite des boulevards jusqu’au fleuve, autrement dit le centre-ville de Bordeaux, périmètre dans lequel ne seront autorisées que les voitures disposant des vignettes définies par le système ». Cependant, selon le responsable, il reste encore quelques barrières à lever. Il s’agirait notamment de « savoir comment contrôler les voitures réellement autorisées. La décision n’est pas encore prise, mais cela pourrait passer soit par un contrôle électronique, soit par le biais de caméras, par un système de radar ou tout simplement une intervention de la police nationale ou municipale ». Voilà qui devrait alimenter les débats des élus dans les mois à venir.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle !
À lire ! MÉTROPOLE > Nos derniers articles