Les Tribunes se demandent “que peut le politique ?”


Les Tribunes de la Presse se dérouleront à Bordeaux, du 14 au 16 octobre. Le thème de cette 11e édition, "Que peut le politique ?".

Affiche TDLPDR

Affiche TDLP

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 12/10/2021 PAR Margaux Renaut

Du 14 au 16 octobre, aura lieu au TNBA, à la librairie Mollat ainsi qu’à l’IJBA, la 11e édition des Tribunes de la Presse, organisée par la Région Nouvelle-Aquitaine. « Que peut le politique ?”, sera la question au centre de ces trois jours de débats et d’ateliers animés par divers intervenants, dont des journalistes, sociologues, psychologues, politologues ou encore écrivains. A suivre sur place à Bordeaux ou à distance derrière votre écran.

À l’approche de l’élection présidentielle, le thème de la 11ème édition des Tribunes de la Presse semble particulièrement d’actualité. « Que peut le politique ? » , une vaste question à laquelle vont tenter de répondre, autant que possible, les multiples intervenants invités, dans un contexte citoyen, économique et politique qui plus que jamais interroge. D’abord, la mobilisation de l’électorat en 2022 sera-t-elle au rendez-vous, alors que la désaffection historique qui a marqué le dernier scrutin local invite à la prudence ? Mais aussi, la question du pouvoir des politiques, et leur importance, plus ou moins surestimée. « Quand l’économie est globalisée, que les défis à relever ignorent les frontières, à l’heure des chaînes d’info en continu et d’internet, de quel poids pèsent les politiques ? » interrogent en effet les organisateurs. Autre réflexion sur laquelle les participants auront à s’exprimer à travers ce grand thème:  face aux bouleversements du monde, au changement climatique, à la toute-puissance des GAFA, les citoyens sont-ils des acteurs de premier plan ou des spectateurs impuissants ? Depuis leur origine, il y a plus de dix ans, la vocation des Tribunes de la Presse reste la même. Être un lieu de débats et de réflexion.

 

Un programme riche de questionnements et de débats

 

Cette édition, à l’aube d’une campagne présidentielle française qui s’annonce décisive, s’empare d’un désenchantement global où la confiance en la parole politique s’étiole de plus en plus. Selon Alain Rousset, président de la Région, « les invités prestigieux qui se succéderont, au gré des ateliers et des débats rythmant ces trois jours, ne seront pas de trop pour esquisser des réponses précieuses – soit, par temps agités, autant de boussoles offertes aux politiques égarés. ».

Parmi les événements proposés, une série de tables rondes, se tiendront, dans la salle Vitez du TNBA, dont la première, le 14 octobre à 10 h, aura pour thème « Politiques : le pouvoir en partage ? » et sera animée par Didier Pourquery, journaliste, président du site The Conversation. Interviendront à cette occasion, Perrine Simon-Nahum, philosophe et historienne, Jean-Claude Mailly, ancien secrétaire général de Force Ouvrière ainsi que Manuel Valls, ancien Premier ministre.
Mais aussi, le vendredi 15 octobre à 15 h 00, une table ronde, en partenariat avec la mairie de Bordeaux, sur « Le changement climatique : la faute à qui ? » et animée par Arnaud Gonzague, rédacteur en chef à L’Obs. « Faut-il incriminer la classe politique, prolixe en bonnes paroles mais coupable d’inaction ? Les entreprises, obnubilées par la recherche du profit ? Les consommateurs qui rechignent à se convertir à une sobriété réputée heureuse ? », autant de questions auxquelles tenteront de répondre, Lucile Schmid, co-fondatrice et vice-présidente de la Fabrique écologique, Hervé Kempf co-fondateur et rédacteur en chef de Reporterre ainsi que Pierre Hurmic, maire de Bordeaux. 

Librairie Mollat et IJBA
Au cours de ces trois jours, la librairie Mollat, accueillera une série de rencontres, sur divers thèmes, notamment une rencontre avec Pierre Schoeller, le jeudi 14 octobre à 15 h, présentée par Arnaud Schwartz, directeur de l’IJBA et animée par les étudiant(e)s de l’école de journalisme. « En France, le premier réalisateur à avoir saisi cette proximité et à avoir fait de la politique le pivot de son travail cinématographique est Pierre Schoeller . Ce fût en 2011, L’Exercice de l’État, un film qui donne une image plus vraie que nature de la politique aujourd’hui, à l’heure où la communication, l’image, la vitesse dominent. »
Le samedi 16 octobre, c’est justement à l’IJBA, école de journalisme de Bordeaux, que se tiendra une table ronde autour de « Jean Lacouture, un journaliste surdoué, un journalisme daté ?», en présence de Bernard Guetta, ancien journaliste et député au Parlement européen, Jean-Claude Guillebaud, journaliste et essayiste et Yves Harté, ancien directeur éditorial à Sud Ouest.

 

Pour découvrir le programme complet : https://www.tribunesdelapresse.org/
Les Tribunes de la presse peuvent être suivies gratuitement en présentiel ou à distance mais sur réservation obligatoire. L’accès est soumis à la présentation d’un passe sanitaire valide.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles