Les Pyrénées-Atlantiques concentrées sur le social…


"Répondre aux préoccupations du moment", voilà la résolution 2022 du département des Pyrénées-Atlantiques autour de la politique sociale, du logement, des jeunes... et de la LGV.

Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-AtlantiquesAqui.fr

Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 19/01/2022 PAR Solène MÉRIC

Pour marquer la nouvelle année, le président du Département, Jean-Jacques Lasserre, dévoile quelques initiatives nouvelles sans oublier de commenter l’actualité chaude liée au projet de la LGV GPSO. Fort d’une situation financière redressée « après quelques années de gestion rigoriste » Jean-Jacques Lasserre, affirme en ce début 2022, « vouloir absolument adapter au mieux les politiques du Département à la situation du moment ».

Pas de galette des rois géante cette année au Parlement de Navarre, à Pau. Contexte sanitaire oblige, Jean-Jacques Lasserre le président du Conseil départemental n’organise pas de traditionnels vœux aux corps constitués. Il choisit d’évoquer ses réflexions sur l’avenir et ses priorités devant la presse.

LGV: Prudence sur le financement et volontarisme sur le projet
Evoquer des réflexions sur l’avenir, n’empêche pas le Président du Département Des Pyrénées-Atlantiques de garder les pieds et la tête dans le présent et l’actualité, et de rappeler ses intentions sur le dossier de la LGV. « Notre attitude est celle de la prudence sur le financement et du volontarisme sur le projet. Et cette attitude ne changera pas. Je ne voudrais pas personnellement, depuis la place qui est la mienne, porter la responsabilité de la fermeture de ce dossier, c’est trop grave ! […] Il faut être totalement aveugle et irresponsable pour ne pas mettre à profit les possibilités que l’on a pour faire voyager les gens sur de longues distances sur des formules d’avenir, et sur l’obligation que nous avons de trouver des solutions locales aux embolies routières que nous connaissons. Et sur ça, c’est en partie le fret qui sera une solution significative », appuie-t-il avec force, non sans souligner tout de même au passage, « la maladresse du gouvernement et de la Région dans ce dossier ».

Budget doublé pour le logement
Première de ces préoccupations, pouvant être « améliorées » selon le président du Département, « le problème du social et notamment celui des salaires ». Au titre du budget 2022, et en complément de la loi Ségur, « 17 M€ s’ajouteront au budget social habituel » pour revaloriser les salaires des personnels autonomies et des aides à domicile des structures départementales et structures partenaires, telles les CCAS ou CCIAS. Une enveloppe supplémentaire, qui inclut aussi la mise en oeuvre d’un certain nombre d’actions pensées dans le cadre des Assises du social menées en 2020 et 2021. Parmi elles, le soutien à l’embauche de 80 apprentis au sein d’Ehpad du Département. « Nous faisons en sorte que ces recrutements ne coûtent rien aux établissements», précise-t-il.

Autre ligne budgétaire qui prendra de l’ampleur en 2022 : le logement. 10 M€ seront en effet ajoutés aux 12 M€ annuels dédiés à la mise en production de logements, majoritairement sociaux et très sociaux, sur le Département. « C’est une politique pour laquelle nous allons notamment travailler avec les Maires et les EPCI, mais aussi en relation avec les propriétaires bailleurs », précise Jean-Jacques Lasserre. « Nous avons aussi beaucoup de choses à faire sur le foncier, avec des situations très différentes à prendre en compte en Béarn et au Pays basque ».

Un “Pack Jeunes 64” en juin
« Pour favoriser l’insertion », en lien avec les entreprises, la question des jeunes sera aussi au menu de 2022, à travers un « Pack jeunes 64 ». Sa vocation : proposer jusqu’à 25 ans, « un certain nombre de dispositifs et d’accompagnements financiers sur la mobilité, le logement et la formation ». Sur la méthode, « nous allons aller, dans les mois qui viennent, à la rencontre de ces jeunes, car nous ne pouvons pas inventer à leur place. Nous sommes en train d’identifier qui doit entrer en contact avec eux pour s’assurer d’emblée confiance et dialogue ». Un « Pack Jeunes 64 » qui devrait être présenté aux conseillers départementaux à la session du mois de juin prochain.

Autre annonce sur le budget à venir, « l’augmentation du montant des investissements à 150 M€ », soit entre 30 à 50 M€ de plus en moyenne que les années précédentes. Des investissements à destination des routes, bâtiments, stations d’altitude, ou encore auprès de tiers, via les aides aux communes, liste le président Lasserre. Une autre manière aussi de soutenir les entreprises et l’emploi du territoire…

Jean-Jacques Lasserre veut aussi faire appel « à l’imagination » des élus et acteurs du territoire avec un appel à projet autour des équipements sportifs, dans le cadre « stimulant », estime-t-il de la préparation aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Imagination aussi autour du lancement prochain, d’un chantier de prospective sur le Département dans les années à venir. « Quel est le Département que l’on veut se fabriquer ? » interroge son président. Si certains élus et collaborateurs y travaillent déjà, confie-t-il, le printemps marquera le lancement d’une consultation en externe sur cet exercice prospectif.


Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Pyrénées-Atlantiques À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles