Les pépinières Desmartis s’engagent pour l’environnement


Jeudi, les Pépinières Desmartis, implantées depuis 1874 à Bergerac, ont inauguré une serre photovoltaïque, qui permettra de fournir de l'électricité chaque année à 750 foyers.

Jeudi, les Pépinières Desmartis, implantées depuis 1874 à Bergerac, ont inauguré une serre photovoltaïque, qui fournira de l'électricité chaque année à 750 foyersClaude-Hélène Yvard | Aqui

Jeudi, les Pépinières Desmartis, implantées depuis 1874 à Bergerac, ont inauguré une serre photovoltaïque, qui fournira de l'électricité chaque année à 750 foyers

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 08/07/2022 PAR Claude-Hélène Yvard

Implantées depuis 1874 à Bergerac, sur 300 ha de terres en bordure de la Dordogne, les Pépinières Desmartis produisent une grande variété de plantes, d’arbres et d’arbustes destinés à une clientèle de professionnels (horticulteurs, pépiniéristes, paysagistes, magasins de bricolage). Reprise en 2014 par Patrick Chassagne et Dominique Audy, l’entreprise emploie une centaine de salariés pour un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros. Une de ses particularités, est que la société mène de nombreux projets en faveur de l’environnement. La serre de 3 ha inaugurée ce jeudi en est un bel exemple.

Une serre flambant neuve de 3 hectares recouverte de panneaux photovoltaïques qui va alimenter quelque 1700 personnes en électricité est le dernier projet en faveur de l’environnement de l’entreprise Desmartis à Bergerac. Elle a été inaugurée ce jeudi matin, en présence de nombreux partenaires du projet. La ville de Bergerac et ce territoire en bordure de la Dordogne sont indissociables de cette société créée en 1874, au cœur de la ville sous-préfecture.

Les Pépinières Desmartis ont été reprises en 2014, par Patrick Chassagne, qui a mené le projet de serre et Dominique Audy, directeur commercial. “Notre coeur de métier, c’est la production de plantes, d’arbustes, conifères, avec une reconnaissance de plus de 70 ans, de création variétale sur le Lagerstroemia (appelé le Lilas des Indes). Nous sommes un des cinq premiers producteurs français en volume avec 1,7 millions de plans mis en culture chaque année. Notre clientèle est uniquement composée de professionnels, pépiniéristes, agriculteurs, paysagistes, magasins de bricolage.  Nous employons une centaine de personnes dont 90 en CDI, pour un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros. Une petite partie est réalisée à l’export, principalement en Europe, » explique Dominique Audy. « Notre gamme concerne 4500 variétés et espèces et suit les nouvelles tendances, les plantes du Sud ont la côte auprès du public. »

Une production éco-responsable

La création de la serre de 3 ha équipées de panneaux photovoltaïques correspond à une prise de conscience ancienne. La protection de l’environnement fait partie de l’ADN de l’entreprise. “Ce projet a mis presque cinq ans à aboutir, grâce à un partenariat avec la famille Conte propriétaire du terrain, la ville de Bergerac et l’entreprise Reden Solar, située en Lot-et-Garonne. Nous sommes tournés depuis une vingtaine d’années vers une production éco-responsable. Cela signifie que nous nous engageons au quotidien pour la réduction des intrants phytosanitaires, la réduction des désherbants, la limitation d’engrais chimiques. L’inauguration de cette serre s’inscrit pleinement dans cette démarche”, indique Patrick Chassagne, qui a mené le projet.

Les premières mises en culture ont eu lieu au printemps 2021. Cette année, est venu s’ajouter un hectare de plants, principalement des plants de lavande et des cultures estivales. L’irrigation au goutte à goutte a permis de diviser par six la consommation d’eau et le système par charriot d’arrosage offre une efficacité maximale. L’installation de tunnels à double paroi gonflable limite les déperditions de chaleur et permet une économie de 20 % d’énergie par rapport à une serre en verre.
A titre d’illustration, les Pépinières Desmartis ont diminué de 50 % l’utilisation des désherbants, et de 80 % le recours aux fongicides et pesticides au cours de ces dix dernières années, ce qui a valu à l’entreprise bergeracoise l’obtention du label HVE (Haute qualité environnementale) en début d’année.
Cette nouvelle serre de plus de 3 hectares produit 3567 MVh/ an, l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 750 foyers du Bergeracois.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bergerac / Dordogne À lire ! ENVIRONNEMENT > Nos derniers articles