Libourne: Le Train du climat fait escale en Aquitaine


Cali

Libourne: Le Train du climat fait escale en Aquitaine

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 15/10/2015 PAR Romain Béteille

La grande conférence climat approche à grand pas. Du 30 novembre au 11 décembre prochain, le sommet parisien de la COP21 réunira les Nations Unies pour fixer des objectifs planétaires en termes de lutte contre le réchauffement climatique. Mais du 6 25 octobre, on peut voir se promener à travers une vingtaine de gares en France un train un peu particulier. Initié par SNCF et le collectif de scientifiques “Les messages du climat”, le Train du Climat, une trentaine de chercheur appartenant au collectif traverse la France pour faire “découvir les évolutions passées et à venir du climat mondial”, et les moyens concrets permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre (transports collectifs, initiatives partagées, ect.).  

Des escales ludiquesDéjà passé par Lyon, Paris, Clermont-Ferrand ou encore Lyon, le Train du Climat s’est arrêté ce mercredi 14 octobre à Libourne, sa seule étape dans la région Aquitaine. Ce n’est pas un hasard, puisque la collectivité s’est engagée politiquement sur le sujet : elle fait partie des 212 territoires à énergie positive pour la croissance verte, un label qui favorise le développement des économies d’énergies sur le territoire. A l’intérieur du train, on pouvait notamment trouver plusieurs entreprises locales comme l’espace de co-working “Arrêt Minute”, Fermentalg ou encore des entreprises comme Suez ou Veolia mais aussi les collectivités engagées (la Communauté d’Agglomération du Libournais ou le Conseil départemental de la Gironde, sans compter la quinzaine de partenaires qui ont aussi fait partie du voyage. Les élus ont d’ailleurs profité de l’évènement pour visiter les exposants du village des initiatives. Parmi eux, Philippe Buisson, maire de Libourne ou encore Monique de Marco, Vice-présidente du Conseil régional en charge des questions d’environnement. 

Les élus étaient aussi de la fête, dont le maire de Libourne

Le train, lui, est en fait divisé en 3 pôles distincts. Le premier prend la forme d’un “espace découverte” pour échanger avec plusieurs spécialistes. Parmi eux, Hervé Le Treut, climatologue membre du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) est venu échanger avec les curieux. L’expert a d’ailleurs été missionné par la région pour étudier l’impact du changement climatique et l’adaptation des gommes d’ici 2030/2050 en Aquitaine, sujet sur lequel il a publié un rapport en 2013. L’expert, qui en a profité pour entamer un petit jeu de questions réponses avec un groupe d’enfants, se rendra également à une seconde étape du Train du Climat, à La Rochelle pour y animer notamment une conférence à 20 heures à l’Aquarium. Valérie Masson-Delmotte (paléoclimatologue) et Jean Jouzel (climatologue et glaciologue) font aussi partie des experts à embarquer dans le train.

Des engagements concrets ? Le Train compte également un “espace ludique et pédagogique” destinés aux plus jeunes, à travers des serious games et des expériences en tout genre. Organisé autour du village des initiatives, la manifestation de Libourne était aussi l’occasion pour les figures locales comme Cap Sciences de présenter ses dernières innovations sur un stand dédié : le forum a récemment conçu un “serious game” à destination des collégiens et lycéens pour sensibiliser sur l’érosion de la biodiversité au travers de 5 différents niveaux qui appartiennent à autant de milieux emblématiques de la région (ville, forêt, océan, milieu agricole, montagne). Le Train devrait continuer sa route jusqu’à la fin du mois d’octobre : il sera notamment le 16 octobre à La Rochelle toute la journée (de 10h à 17h en gare) et entamera son terminus le 25 octobre à Nancy. Une occasion aussi habile pour l’Etat de communiquer sur la conférence, même si un sondage de l’Ifop datant de septembre dernier montre qu’il n’y en a plus trop besoin. En effet, si 76% des français “connaissent la date de la prochaine conférence sur le climat”, 40% attendent d’elle des informations et solutions concrètes à mettre en oeuvre, et seuls 23% attendent une meilleure information et sensibilisation pour mieux comprendre les enjeux. Si le “Train du climat” tente de combler ce dernier quart, il reste à concrétiser les engagements. 

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Gironde À lire ! ENVIRONNEMENT > Nos derniers articles