Le sport au service du lien social


Dans le quartier Prévert (ex-Moura) à Bassens, la Mairie propose aux habitantes une activité de marche nordique, alliant sport, lien social et patrimoine.

Les marcheuses Bassenaises dans les sentiers ensablés de LacanauDR

Les marcheuses Bassenaises dans les sentiers ensablés de Lacanau

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 29/06/2021 PAR Yoan DENECHAU

Comme souvent, le sport vecteur de lien social. La Mairie de Bassens propose une activité sportive au habitantes du quartier politique de la ville depuis bientôt quatre ans. C’est l’occasion pour ces femmes de sortir, faire du sport, rencontrer du monde ou découvrir la commune. Rencontre avec l’éducateur sportif Sébastien Lafougère et trois habitantes.

Si vous tendez l’oreille au Parc Beauval, il vous arrivera d’entendre des cliquetis sur le sol. Ce sont les bâtons de marche nordique de Sébastien Lafougère et de ses « élèves ». L’éducateur sportif de la Ville de Bassens propose, depuis bientôt quatre ans des séances de marche nordique de deux heures et demie aux habitantes du quartier Prévert. Tout est parti d’une formation d’éducateur sportif (BPJEPS). « L’idée c’était de mettre les compétences de Sébastien au service des habitantes du quartier, en leur proposant une activité gratuite de marche nordique », raconte Olivia Robert, adjointe au maire de Bassens déléguée à la participation citoyenne et à la lutte contre les discriminations.
D’après l’élue, beaucoup de femmes habitant dans le quartier Prévert (anciennement Le Moura) sont femmes au foyer. « En dehors d’aller chercher les enfants à l’école, elles sortaient peu, c’était l’occasion de créer du lien », reprend-elle.

De fil en aiguille, le cours de marche nordique a pris de l’ampleur. Les randonnées se faisaient remarquer par d’autres habitantes, qui sont venues y prendre part avant d’en parler dans leur entourage. L’éducateur a un avantage : il a grandi dans le quartier et connaît donc bien son public. « Au début, nous avions peur que le fait de proposer cette activité par un homme poserait problème, mais tout le monde connaît Sébastien», souligne Olivia Robert. Chaque jeudi, l’éducateur sportif retrouve les habitantes de Prévert pour deux heures et demie de marche. « De quatre au départ, nous sommes passé à vingt-huit aujourd’hui, sourit Sébastien Lafougère. En plus de la séance avec moi le jeudi, elles se retrouvent le lundi pour marcher entre elles ».

« La première fois, on a bien dormi »

Quand Sébastien Lafougère passe au marché, on l’appelle désormais « le monsieur qui fait marcher ces dames ». Un surnom qui l’amuse, mais qui montre aussi que son activité marche. « Au-delà de se maintenir en bonne santé grâce au sport, l’idée c’est aussi de proposer aux habitantes de découvrir le patrimoine communal », reprend l’éducateur. En effet les « élèves » de Sébastien Lafougère ne connaissaient pas forcément la commune, en dehors de leur quartier. C’est le cas de Karima et Rosa, bassenaises depuis 3 et 6 ans : « Ce qui est bien c’est qu’il y en a pour tous les niveaux et tous les âges. Sébastien s’adapte à tout le monde. On avait beau être sportives, la première fois qu’on est venues, on a bien dormi après », rient-elles. Au-delà de se mettre ou se remettre au sport, elles ont pu rencontrer d’autres habitantes et mieux s’intégrer dans la vie associative et communale, et même de sortir de Bassens. En effet, pour fêter la fin d’année, Sébastien Lafougère a emmené ces dames dans le Pays Basque en 2020 et Lacanau en 2021 pour des séances de marche nordique dans le sable.

Pour ne pas exclure d’éventuelles participantes de l’activité, la Ville a décidé d’ouvrir les séances à d’autres personnes que les seules habitantes de Prévert. « C’est un beau projet, très humain, autant en faire bénéficier le plus grand nombre d’habitantes », précise Olivia Robert. L’adjointe en profite pour annoncer l’arrivée prochaine d’un nouvel équipement, dans le cadre de la rénovation urbaine du quartier de l’Avenir, au Nord de Bassens. « L’espace Michel Serres devrait être inauguré à la rentrée prochaine. Il abrite un skate-park, des équipements sportifs et permettra également de devenir un lieu de rencontre et d’accueil pour les associations », souligne l’élue.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bassens / Gironde À lire ! SPORT > Nos derniers articles