Le nouveau port de pêche de la Cotinière inauguré


Le secrétaire d’Etat à la Mer, Hervé Berville a assisté à cette inauguration sur la côte ouest de l'île d'Oléron.

Sylvie Marcilly, présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime coupe le ruban de la nouvelle criée avec le secrétaire d'Etat à la Mer Hervé BervilleDépartement de la Charente-Maritime

Sylvie Marcilly, présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime coupe le ruban de la nouvelle criée avec le secrétaire d'Etat à la Mer Hervé Berville

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 19/09/2022 PAR Virginie Valadas

Mis en service en mars dernier, le nouvel équipement du port de pêche de la Cotinière à Saint-Pierre d’Oléron, a été inauguré samedi 17 septembre à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine où il était ouvert au public. Pour couper le ruban, la présidente du département, Sylvie Marcilly, les élus locaux et le préfet étaient accompagnés du secrétaire d’Etat à la Mer, Hervé Berville.

Depuis la mi-mars, les mareyeurs et les pêcheurs ont déjà eu le temps de prendre leur marque dans la nouvelle criée de La Cotinière à Saint-Pierre d’Oléron autour de laquelle gravitent 800 emplois directs. Mais une inauguration officielle était pour le moins attendue pour ces nouvelles installations qui en 2021 ont généré un chiffre d’affaires de près de 25 millions d’euros pour 4000 tonnes de poissons et de crustacés débarquées. Et la  criée peut encore faire mieux puisque suite à ce chantier, elle a vu sa capacité triplée passant de 2000 à 6000 tonnes.

« Une criée 2.0 »

Cette « criée 2.0 » comme l‘a nommée le directeur du site, Nicolas Dubois fait du 7e port de pêche français un équipement ultra-moderne destiné à attirer plus de navires de pêche et à faciliter et sécuriser le travail des professionnels de la filière. Les chiffres sont éloquents : le nouveau quai de débarquement, avec ses 250 m de long et 11 m de haut est une pièce maîtresse du projet, avec 9 grues de déchargement. 

La nouvelle criée de 11 000 m2 répond aux exigences d’un bâtiment industriel classique, avec des matériaux et des solutions adaptées à un environnement de bord de mer : protection anticorrosion des équipements techniques, béton spécifique, enrobages renforcés, inox de qualité marine… Près de 500 éléments en béton préfabriqués composent cet équipement. La tour à glace : du haut de ses 18 m, elle produit 20 tonnes de glace par jour. La salle des ventes, avec sa hauteur sous plafond de 7,5 m et ses gradins en béton, peut recevoir 40 acheteurs en présentiel et entre 30 et 50 à distance. Enfin, un troisième et nouveau bassin est accessible aux bateaux 24h/24. En parallèle des travaux de rénovation de la criée, la digue de Saint-Pierre d’Oléron a bénéficié de travaux de prolongement et de renforcement dans le cadre des programmes anti-submersion.

60 millions d’euros de travaux

Le Conseil départemental a très majoritairement financé ses travaux pour un montant de 53,5 millions d’euros, auxquels s’ajoute une subvention européenne de 4,2 millions et une aide de la région Nouvelle-Aquitaine pour 1,4 million. 

Une flottille de plus de 80 bateaux utilisent les services de cette nouvelle criée, mais d’autres navires itinérants se montrent de plus en plus séduits selon Nicolas Dubois.  Le secrétaire d’Etat à la Mer a profité de cette inauguration pour rencontrer les professionnels de la filière pêcheurs et mareyeurs. L’occasion de rappeler trois objectifs : le soutien au modèle de pêche français, la protection de la ressource halieutique et la transmission des bateaux de pêche et des entreprises de mareyages à de jeunes artisans.

Les Assises de la Pêche et des produits de la mer

Il aura l’occasion de réitérer son propos lors des Assises de la pêche et des produits de la mer qui se dérouleront à l’Espace Encan de La Rochelle, les 22 et 23 septembre prochains. Durant deux journées d’échanges et de débats, les décideurs issus des secteurs public et privé, les acteurs de la filière de la production, de la distribution, de la transformation, partageront leur vision et leurs attentes dans un objectif de renforcement des filières pêche et aquaculture. Il y sera, entre autres, question du chalutage et des engins de fond incriminés par les ONG mais aussi des prix du Gasoil ou encore du développement de l’éolien marin….Hervé Berville a annoncé qu’il profiterait de sa présence à l’ouverture de ses Assises pour présenter ses grandes orientations pour la filière. Il sera invité à visiter la criée de Chef de Baie, le port de pêche de La Rochelle à cette occasion. 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Ile d'Oléron / Charente-Maritime À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles