Le Musée de la Création Franche fédère


Grâce à l'appel aux dons lancé le 24 septembre dernier, le Musée de la Création Franche à déjà récolté plus d'un tiers du montant total pour la restauration de le sculpture de Louis Chambaud.

Au crépuscule d’un automne de Louis Chabaud, musée de la création francheJean-Christophe Garcia

Au crépuscule d’un automne de Louis Chabaud, musée de la création franche

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 17/11/2021 PAR Margaux Renaut

Le Musée de la Création Franche à Bègles, devenu équipement d’intérêt métropolitain en 2017, organise depuis près de deux mois, un financement participatif pour la rénovation de l’une de ses œuvres les plus emblématiques, Au crépuscule d’un automne de Louis Chabaud. En plus de cette restauration, un projet d’extension et de réaménagement est en cours, ayant obligé le musée à fermer ses portes au public depuis le début de l’année 2021.

Le Musée de la Création Franche, dédié à l’art brut et apparentés, existe à Bègles depuis 1989. D’abord sous forme associative puis devenu musée municipal en 1996, le musée est depuis 2017, un équipement d’intérêt métropolitain, un nouveau statut qui a selon Marie Volle, adjointe à la responsable, chargée de communication et du mécénat, « impulsé le projet d’extension et de rénovation du bâtiment ».

« L’ambition globale derrière ce vaste chantier est d’améliorer les conditions d’accueil des visiteurs » explique-t-elle. « Cette extension était nécessaire, le bâtiment, le même depuis 1989, étant devenu trop étroit pour une croissance du public et de la collection ».

Plus précisément, les travaux devraient aussi permettre de clarifier le parcours de visite, créer des espaces dédiés à la médiation, améliorer les conditions de conservation des œuvres et élargir les espaces d’exposition… « En bref, faire un bon qualitatif » résume Marie Volle. Les travaux sont prévus pour l’automne 2022 avec une réouverture du musée en 2024, les équipes ayant déjà fait l’inventaire et le déménagement des 20 000 oeuvres de la collection.

Faire connaitre le musée et rassembler autour d’un projet

Parmi les travaux entrepris par le musée, la restauration de l’une de ses œuvres emblématique, Au crépuscule d’un automne de Louis Chabaud, une sculpture représentant deux personnages assis sur un banc dont les têtes sont remplacées par des feuilles. Une sculpture installée en 1993, devenue depuis, logo et base de communication du musée. « Cette œuvre est un symbole du musée, explique Marie Volle. Située dans l’espace public, elle est soumise à plus de dégradations que le reste des œuvres, ayant souffert depuis son installation des intempéries et d’actes de vandalisme répétés ».

Pour sa restauration, le Musée de la Création Franche et Bordeaux Métropole ont lancé du 24 septembre au 18 novembre 2021, un appel aux dons sur la plateforme KissKissBankBank. « L’objectif de ce financement participatif est évidemment de récolter de l’argent pour la restauration de la sculpture, mais aussi, de fédérer notre public autour d’un projet et que chacun puisse être acteur de cette campagne » souligne Marie Volle, « c’est aussi le parfait outil pour, d’une part, faire connaître le musée, et d’autre part, maintenir le lien avec les habitués, dans une période durant laquelle le musée est fermé au public ».

Une première collecte très réussie

Le coût du chantier de restauration est de 24 800 € au total, avec un premier palier correspondant à la restauration du premier personnage fixé à 7 000 € déjà largement atteint grâce au financement participatif. « Nous avons récolté plus de 9 000 € en deux mois » affirme avec enthousiasme Marie Volle, « c’est plus que le premier pallier à 7 000 € et donc une réussite ! ».

Une récolte « plus qu’honorable » selon la chargée de communication et du mécénat, qui « confirme le soutien d’un réseau d’habitués et de fidèles, très présents lorsqu’ils sont sollicités ». Une première collecte très réussie donc pour le musée, grâce notamment à l’accompagnement des équipes de Bordeaux Métropole, et qui ouvre la voie à d’autres campagnes de financement participatif, mais surtout, confirme la volonté du musée « d’intégrer le mécénat à ses pratiques ». 

Pour participer au financement de la restauration :
https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/sauvegardons-l-embleme-du-musee-de-la-creation-franche

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bègles / Gironde À lire ! CULTURE > Nos derniers articles