Le château de Monbazillac mise sur l’oenotourisme


Le parcours de visite du château du XVIe siècle a été entièrement repensé et offre une nouvelle expérience depuis la mi-juin.

Le château de MonbazillacClaude-Hélène Yvard | Aqui

Le château de Monbazillac

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 20/09/2022 PAR Claude-Hélène Yvard

Le château de Monbazillac, château du XVIe siècle, a la particularité d’être la propriété d’une cave coopérative : elle appartient à des vignerons. Depuis 30 ans, le site se visite. Depuis la mi juin, il a rouvert après plusieurs mois de travaux et s’est transformé en petite cité du vin de Dordogne. Avec son nouveau parcours de visite, les viticulteurs de la cave coopérative ont modernisé l’accueil, l’offre touristique, œnologique, culturelle et artisanale tout en intégrant les nouvelles technologies. Sans perdre leur âme.

Ces onze dernières années, le château de Monbazillac a bien changé. J’aime ce lieu auquel Aqui! a consacré plusieurs reportages. Ma récente visite a une donc une saveur particulière. Dès l’entrée du château, la métamorphose se dévoile. Après huit mois de travaux, le site a rouvert au public depuis la mi juin. Un nouvel espace d’exposition flambant neuf de 300 mètres carrés s’ouvre à proximité du bâtiment d’accueil. 

Désormais, le domaine propose un nouveau parcours dynamique, immersif et ludique. Pour la cave coopérative, propriétaire du domaine, l’objectif était également de rester fidèle à son devoir de transmission de l’histoire des générations passées. “Nous avons procédé à une totale restructuration des espaces et des activités oenotouristiques pour une expérience immersive. Dans l’espace d’exposition de 300 mètres carrés, nous ouvrons un univers oenologique avec le vignoble de Monbazillac, les savoir-faire, l’histoire, le territoire”, précise Pauline Auban, responsable de l’oenotourisme du domaine. 

“Nous voulons mettre à l’honneur tous ceux qui se sont investis dans cette métamorphose du site et leur faire partager cette nouvelle expérience de découverte de notre appellation”, témoigne Guillaume Barou, le président de la cave. Une exposition permanente « Un noble vin » dédiée au vignoble évoque l’histoire de la coopérative de Monbazillac et de ses vins. Cet espace muséographique fait découvrir le rôle de cet incontournable champignon, le Botrytis Cinerea. Quand il apparaît sous la forme de pourriture noble, il donne quelques-uns des plus grands vins du monde, dont le Monbazillac. Cette exposition apporte au visiteur toutes les réponses, qu’il soit néophyte ou expert. La connaissance viticole sera au cœur de cette expérience avec des vidéos de vigneron, des jeux interactifs, des infographies sur l’AOC, les cépages ou les assemblages.

Expériences immersives et culturelles

On rejoint le château après avoir traversé de belles rangées de vignes. A l’intérieur, trois univers ont été créés : un univers historique qui se compose de deux expositions différentes dont l’une est consacrée au protestantisme, très important dans ce coin du Périgord. Grâce à de nouvelles technologies audio-visuelles, le visiteur va plonger dans l’histoire de la famille des Bacalan, les anciens propriétaires. A la Révolution française, ils ont renoncé à leur particule pour sauver le château et le domaine. Cinq salles sont dédiées à ce parcours.

A l’étage, les amateurs d’art contemporain seront séduits : depuis de nombreuses années, le château travaille avec l’association bergeracoise les “Rives de l’Art” dont le but est de diffuser des oeuvres contemporaines en Dordogne. “D’ici peu, nous allons entamer une résidence d’artistes, qui va durer plusieurs mois. Nous recevrons Boris Chouvellon qui va créer une oeuvre qui sera présentée au public en mai 2023”, pévoit Pauline Auban. 

Depuis de nombreuses années, le site n’oublie pas les enfants : un espace ludique leur est dédié. Il se caractérise par un parcours aménagé dans les caves. En sept étapes, il s’agit de trouver la recette perdue du jus de raisin et à la fin, les plus jeunes repartent avec une surprise.
“Nous ne sommes plus seulement un château, mais un lieu de vie, où l’on apprend une histoire, une culture, un terroir mais où l’on peut également déguster de bons vins et des plats composés uniquement de produits locaux”.
Pour le public local, un pass “monbassadeur” a été créé et il permet de bénéficier d’un nombre illimité de visites, pendant un an, au tarif de 20 euros. C’était une demande forte des acteurs locaux. A la fin du parcours, une dégustation est proposée ; elle est comprise dans le tarif de la visite et on peut repartir avec son verre gravé. 

A l’issue d’une première saison estivale, l’audace et le renouveau semblent avoir payé : le public est au rendez-vous. 

Le château et son nouveau parcours dynamique, immersif et ludique se visitent tous les jours (sauf en janvier). Différents types de parcours sont proposés. Renseignements sur chateau-monbazillac.com ou au 05 53 61 52 52.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Dordogne À lire ! TOURISME > Nos derniers articles