L’Actualité du Roman Noir : Le dernier jour de pluie


Le dernier jour de pluie- Na Éditions- 234 pages- mars 2022- 19,5€

Le dernier jour de pluie- Na Éditions- 234 pages- mars 2022- 19,5€La Machine à Lire

Le dernier jour de pluie- Na Éditions- 234 pages- mars 2022- 19,5€

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 22/06/2022 PAR Bernard Daguerre

Attention, il s’agit d’un roman très noir ! Avertissement donné, entrons dans l’univers réussi d’un auteur qui manie de manière originale les canons du genre. Le cadre de l’histoire est des plus traditionnels : dans une ville moyenne noyée sous un déluge de pluie qui menace d’engloutir toute la région, voilà déjà quatre mois qu’une jeune femme a été assassinée et toujours aucune piste.

Au croisement de cette intrigue criminelle, quatre personnages se fraient leur chemin dans le récit. D’abord, un policier plutôt terne, le capitaine Pierre Sanchis, tout entier à son enquête qui ne progresse pas. Est-ce le poids de son passé ? Un père mutique, des traumatismes de son enfance… Est-ce sa situation personnelle présente ? Divorcé, père de deux enfants, il peine à remonter la pente d’une solitude pourtant acceptée. Il est un bon élément professionnel selon la formule et ce piétinement dans l’enquête augmente son malaise et son mal-être.

Les protagonistes suivants sont peut-être plus avenants, un homme et une femme qui se rencontrent et vont peut-être nouer une relation. Pourtant Yann Despres, journaliste venu enquêter sur l’affaire, est une caricature d’homme de presse qui y va au culot, suscite la haine autour de lui pour son acharnement malsain à traquer les témoins. Il est proche de la « presse de caniveaux » à l’anglaise. Son comportement avec les femmes se situe dans la démarche d’ensemble du personnage. En sera-t-il de même avec Marie-Eve, la réceptionniste de l’hôtel où la victime a passé sa dernière nuit ? Là encore, le passé de la jeune femme, son parcours professionnel sont posés avec beaucoup de force et une belle qualité de narration. On n’aura garde d’oublier le quatrième et dernier personnage, Philippe, l’inquiétant solitaire, dont on découvre qu’il est le frère de Pierre.

Au carrefour de ces itinéraires, sous le dôme de cette pluie incessante qui pèse comme un couvercle sur les personnages, on trouve une atmosphère, une capacité à rendre crédible ces personnages et leur itinéraire de vie. Dans une interview, l’auteur s’exprimait ainsi sur son livre : « L’histoire ce n’est pas le crime, l’histoire c’est le crime qui passe au travers de ces personnages. ». Un passage et un pari réussi.


Le dernier jour de pluie – Na Éditions- 234 pages- mars 2022- 19,5€

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! CULTURE > Nos derniers articles