L’Actualité de la Culture : Paysages avec tombes


Patrick Rödel, Victor Cornec : Paysages avec tombes, un héritage protestant en Aquitaine- Éditions Michel Calmejane-109 pages-Novembre 2020-20€

Patrick Rödel, Victor Cornec : Paysages avec tombes, un héritage protestant en Aquitaine- Éditions Michel Calmejane-109 pages-Novembre 2020-20€La Machine à Lire

Patrick Rödel, Victor Cornec : Paysages avec tombes, un héritage protestant en Aquitaine- Éditions Michel Calmejane-109 pages-Novembre 2020-20€

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 28/05/2021 PAR Bernard Daguerre

C’est un ouvrage consacré aux tombes de Protestants entre Garonne et Dordogne. C’est aussi l’évocation de sites si variés et harmonieux de cette région de l’Entre deux Mers, c’est enfin un moment de notre histoire nationale, celle des persécutions religieuses. Victor Cornec, photographe et Patrick Rödel, philosophe et écrivain, se sont associés pour commettre ce beau parcours, sobre tout en faisant appel à l’émotion.

Et d’abord la trentaine de photos, toutes en noir et blanc, utilisant le procédé classique de l’argentique qui fait ressortir la netteté de leur qualité artistique ; elles se partagent entre « portraits » des édifices élevés à la mémoire des défunts, et les paysages de forêts, taillis, vignobles et champs qui les environnent. On pourrait percevoir ces derniers comme des rampes de lancement ou des départs vers l’éternité des défunts, en même temps qu’une communion apaisée entre la terre et les humains. Chaque représentation proposée des tombes a son écriture et donc son interprétation propre : tantôt comme de mini fortifications à la Vauban surgissant de la forêt, ou bien dissimulée dans un coin de broussailles et faisant corps avec elles, ou bien comme une porte fichée à la verticale dans l’humus permettant de communiquer avec l’autre monde comme dans les oeuvres de science-fiction. Et aussi expressions d’une atmosphère de fantastique gothique.

Le texte de Patrick Rödel est comme en contrepoint, ouverture d’une méditation autour de cette emprise sur la terre. Partant d’un constat tout visuel et poétiquement exprimé : « depuis quand les tombes s’échappent-elles des murs protecteurs des cimetières ? », il rappelle ce que fut la condition des partisans de l’église réformée, après la révocation de l’Édit de Nantes, sous le règne de Louis XIV, en 1685. Désormais, et pendant presque un siècle, la pratique de la religion protestante est interdite, ses membres poursuivis (qu’on se souvienne des sinistres dragonnades) et l’impossibilité de l’inhumation dans les cimetières. Dès lors, « on les a enterrés là où on pouvait à la va-vite », d’où ces tombes dispersées dans la nature, comme des buttes-témoins extérieures à l’ordre géologique. Traçant un parallèle avec les pratiques des Catholiques (« ils n’ont pas comme les catholiques le culte des morts »), évoquant « l’austérité et la rigueur » de ces édicules sans signe ni inscription, l’auteur ne masque pas son admiration pour ces marques si discrètes (autour d’arbres comme les pins parasols..), si ensevelies dans leur ensevelissement même …Bien sûr les pratiques funéraires des Protestants évoluèrent, se rapprochant des normes générales dès lors que la Révolution française consacre le libre exercice de la religion. Patrick Rödel évoque sa fascination pour ces œuvres d’art que sont les cimetières (passion égrenée dans son œuvre), lieux clos aux constructions tantôt magnifiques, ou si modestes, favorisant toute méditation ; et demeurent, au dehors, ces traces désormais si tenues de ces inhumations sans clôtures, comme un acte de liberté, de résistance et d’attachement indéfectible à un territoire.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! CULTURE > Nos derniers articles