La station d’épuration Louis Fargue, une offre pédagogique


L'espace pédagogique de la station d'épuration Louis Fargue a été entièrement repensé et recontextualisé

Espace pédagogique Louis FargueBordeaux Métropole

Espace pédagogique Louis Fargue

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 27/10/2021 PAR Margaux Renaut

En milieu de semaine dernière, avait lieu l’inauguration de l’espace pédagogique de la station d’épuration Louis Fargue à Bordeaux. L’espace existant depuis 2012, a été entièrement repensé afin de correspondre aux thématiques et enjeux actuels soit la protection du milieu naturel, les écogestes, les usages de l’eau ou encore le traitement de l’eau usée.

Serge Sassus, directeur régional Sud-Ouest chez Veolia, affirme que « le projet de refonte de l’espace pédagogique de la station d’épuration Louis Fargue constitue un gros travail de réflexion ». En effet, la SABOM, délégataire du service d’assainissement de Bordeaux Métropole et filiale de Veolia Eau France, a proposé, en 2019, à une promotion d’étudiants de master 1 de l’Ecole supérieure du digital (ESD) de s’emparer du projet pendant une semaine d’immersion et faire des propositions concrètes. Deux objectifs derrière cette refonte, digitaliser l’espace, d’où la collaboration avec les étudiants de l’ESD, mais aussi selon Sylvie Cassou-Schotte, vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge de l’eau et de l’assainissement, « supprimer les contenus devenus obsolètes et recontextualiser l’espace pédagogique au regard des enjeux actuels ».

Destiné au grand public et aux scolaires du cycle 3 jusqu’au post bac, cet espace « devrait répondre à des questions, mais surtout inviter le public à s’en poser de nouvelles », explique Sylvie Cassou-Schotte. « En effet, nous avons constaté que les citoyens s’interrogent et s’intéressent de plus en plus à ces sujets ». L’espace devra donc correspondre et répondre aux sollicitations et aux attentes des enseignants, faire connaître le service d’assainissement de l’eau et ses métiers et plus globalement éveiller les consciences autour de l’eau.

Un espace ludique, informatif et intéractif

L’espace a été pensé comme une expérience globale où les trois piliers du projet se répondent. D’abord, la réalisation d’un nouveau film avec une version destinée à un jeune public et une autre destinée à un public plus adulte ou plus expert sur le sujet; ensuite, le remplacement de la fresque existante, et enfin bien sûr, la digitalisation de l’espace.

La visite débute donc par la diffusion du film, intitulé Mission Assainissement, qui met en scène plusieurs collaborateurs de l’entreprise dans une enquête au cours de laquelle le protagoniste principal du film va découvrir les différentes étapes du traitement des eaux usées. Après le visionnage du film, les visiteurs sont invités à déambuler dans l’espace pédagogique afin de poursuivre l’enquête grâce à des tablettes interactives. Les fresques de l’espace pédagogique ont été remplacées et représentent désormais différentes thématiques autour de l’eau : le cycle domestique de l’eau et les consommations en fonction des différents usages, le fonctionnement de la station d’épuration Louis Fargue, la protection du milieu naturel et la préservation de la biodiversité…

Au début du parcours, une zone ludique est mise à disposition des visiteurs, avec la possibilité de s’essayer à deux jeux vidéo conçus par le studio Glitchr : H2O le quiz et Trash Ninja. Puis, c’est au sein du laboratoire que se termine le parcours, un espace créé pour permettre aux chargés de sensibilisation et de pédagogie de diviser les groupes trop nombreux et dans lequel les enfants pourront réaliser des expériences en lien avec l’analyse et le traitement des eaux.

 

Promouvoir les comportements écocitoyens

Au total, un espace pédagogique beaucoup plus complet, qui se veut désormais ludique, informatif et interactif et dans lequel les messages devraient être ancrés et compris car répétés au travers des différentes activités. Sylvie Cassou-Schotte se dit « très confiante quant à l’avenir du lieu » qui, déjà visité par quelques classes en juin dernier, a reçu un accueil très positif et encourageant. « Cet espace pédagogique est aussi le moyen de s’engager dans une nouvelle voie, de réinventer le futur » affirme avec enthousiasme la vice-présidente en charge de l’eau et de l’assainissement, « le temps presse pour s’adapter aux enjeux du dérèglement climatique et c’est notamment des actions de sensibilisation et de pédagogie auprès du grand public qui pourront changer les choses ». 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux Métropole / Gironde À lire ! ENVIRONNEMENT > Nos derniers articles