La commune de La Roche-Chalais se mobilise


Jean-Michel Sautreau, le maire de La Roche-Chalais a été le premier à organiser en Dordogne un rassemblement de solidarité et de soutien en faveur des Ukrainiens, lundi soir.

La Roche-Chalais, est la première commune de Dordogne a accueillir des réfugiés ukrainiensMairie de la Roche-Chalais

La Roche-Chalais, est la première commune de Dordogne a accueillir des réfugiés ukrainiens

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 01/03/2022 PAR Claude-Hélène Yvard

Depuis ce début de semaine, les annonces de rassemblement et de manifestations de soutien se multiplient en Dordogne en faveur du peuple Ukrainien. La commune de La Roche-Chalais, 3000 habitants, a été la première à organiser dès lundi soir un rassemblement citoyen. Ce jour même, la cité accueillait les premières réfugiées Ukrainiennes, quatre femmes et deux fillettes d’âge scolaire, arrivées dans la nuit et accueillies dans de la famille. Pour le maire, Jean-Michel Sautreau, les accueillir est un devoir au nom des valeurs humanistes. La population répond présente et plusieurs initiatives voient le jour.

“A mes yeux, cela aurait été coupable de ne rien faire pour le peuple Ukrainien, j’ai placé ma mandature sur des valeurs humanistes”, indique Jean-Michel Sautreau, maire de La Roche-Chalais et conseiller départemental. Lundi soir, 150 personnes, des habitants des communes voisines, des élus ont participé au premier rassemblement citoyen, organisé en Dordogne, en soutien au peuple ukrainien, victime de la guerre.

Parmi les participants, la présence de quatre femmes et deux fillettes d’âge scolaire, arrivées dans la nuit de dimanche à lundi. “Depuis vingt ans, une famille ukrainienne vit ici ; c’est elle qui a accueilli ces six personnes.  La décision du rassemblement a été prise samedi sans savoir que notre commune allait accueillir ses premiers réfugiés. Pour le moment, elles sont en sécurité dans leur famille. Elles peuvent encore communiquer avec les hommes restés au pays dont l’un est douanier. Ils ont été réquisitionnés par le conflit. L’état d’esprit de ces femmes, c’est celui de personnes qui ont fui, qui ont peur”, explique le maire. 

Accueil au centre des loisirs

D’ici quelques jours, les fillettes, encore sous le choc de ce qu’elles ont vécu ces dernières heures, seront accueillies par le centre de loisirs. “Pour l’instant, on ne parle pas encore de scolarisation mais de leur offrir des moments de convivialité et surtout du répit. Cela fait partie d’un processus d’intégration, sans savoir combien de temps cela va durer. Nous avons une certaine habitude, nous l’avons déjà fait avec d’autres réfugiés par le passé”, poursuit Jean-Michel Sautreau. Les six réfugiées vont être hébergées très rapidement dans une maison qui vient d’être rachetée par la commune.

Rassemblement de solidarité et de soutien en faveur des Ukrainiens organisé à La Roche-ChalaisMairie de La Roche-Chalais

Rassemblement de solidarité et de soutien en faveur des Ukrainiens organisé à La Roche-Chalais

Une dynamique

“On a projet de gîte d’étape pour début 2024, on y sursoit pour leur offrir cette possibilité de logement, qui est meublé. Les services techniques et des bénévoles sont en train de vérifier si tout fonctionne notamment le chauffage, s’il y a des petits travaux à faire, et de rendre propre la maison”, indique le maire. Jean-Michel Sautreau a aussi contact avec les services de la préfecture pour organiser au mieux cet accueil et n’exclut pas d’accueillir d’autres personnes.
Il témoigne d’une dynamique forte parmi ces concitoyens pour venir en aide au peuple ukrainien. “Nous avons depuis ce matin, un groupe de bénévoles sur le logement, plusieurs commerçants souhaitent réaliser une collecte de produits de première nécessité, notamment la pharmacie pour des médicaments . Il faut un minimum d’organisation et travailler en concertation avec les institutions et les services de l’Etat. Leur venir en aide est notre devoir d’être humain au-delà de la fonction d’élu, et il correspond à notre projet humaniste.” 







Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Dordogne À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles