L’Estampille, à Bazas, le magasin du bel ouvrage


Y. B.

L'Estampille, à Bazas, le magasin du bel ouvrage

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 03/11/2015 PAR Joël AUBERT

Des artistes originaires de Midi-Pyrénées et Aquitaine que l’association Estampille veut promouvoir, par priorité, avec l’ambition avouée de “développer un réseau de  créateurs régionaux”. L’originalité de la démarche que Fabienne Bouffin a initiée tient dans la diversité des genres qu’elle offre à la curiosité du visiteur, à cet esprit “bazar” assumé où le bel ouvrage est le dénominateur commun, avec toutefois un coté galerie et un côté “grenier”.
Pour l’heure, et jusque fin janvier, deux artistes régionaux méritent le détour.(1)

Elle, c’est Evelyne Maubert, la toulousaine des Minimes, dont les sculptures sur papier doivent, sans doute beaucoup, à une carrière dans le domaine de la mode au sortir des ses études d’Arts Appliqués à Paris. Une oeuvre, vraiment originale, qu’il suffit de peu de matériau pour faire éclore, un fil de fer, un bout de grillage, du papier, un art singulier du volume. Evelyne Maubert “tente de modeler des hommes qui nous regardent et que nous regardons vivre”.

Lui, c’est Charlie Tastet, un jeune landais d’Hossegor à qui sa ville avait consacré une grande exposition personnelle en 2009. Il a son atelier à Saint-Sever et Fabienne Bouffin l’avait croisé, une première fois, à Brocas, séduite par son enthousiasme, son désir d’universalité mais aussi son ancrage landais dont son ami, le Maître de pantomime Philippe Bizot, parle avec émotion:” Charlie est un conteur, un homme jeune aux mille aventures picaresques irrésistibles. Il connait les villages les plus improbables d’Andalousie, les Chamans les plus étranges de Bolivie, les vertiges chinois, il connait le monde de la tauromachie d’une manière encyclopédique, il connait les Landes et chaque pin lui parle..” Un artiste qui est allé à la rencontre des couleurs, de la lumière, des personnages qui nourrisssent sa sensibilité et font s’épanouir un talent déjà reconnu. C’est ainsi qu’il a ramené avec un ami, Pierre Mergen, la matière d’un livre “Altiplanantico” “paysages boliviens” qui témoigne d’une palette d’une rare délicatesse.

Prenez donc le chemin de Bazas où vous trouverez, aussi, des nourritures terrestres recommandables.

Association Estampille, 7 place de la Cathédrale 33430 Bazas- estampille@gmail.com

1. ouverture mercredi, jeudi, dimanche 15-19h, vendredi,samedi: 11h-19h30

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Gironde À lire ! CULTURE > Nos derniers articles