Immobilier : Bordeaux très en forme en 2017


aqui.fr

Immobilier : Bordeaux très en forme en 2017

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min

Publication PUBLIÉ LE 03/01/2018 PAR Romain Béteille

Ce n’est plus un secret pour personne : la flambée des prix de l’immobilier dans l’agglomération bordelaise, conséquence directe de son attractivité galopante, a sérieusement animé les débats en 2017. À l’aube de la nouvelle année et dans un contexte de future annonce du projet de loi sur le logement en février (et alors qu’une conférence de consensus a démarré le 12 décembre dernier au niveau national) les récents chiffres donnés par les réseaux d’agences immobilières ne font que confirmer la tendance à la hausse du prix au mètre carré. Si 2016 avait déjà été jugée particulièrement favorable pour le marché de l’immobilier ancien, ce dernier a connu un nouveau boom considérable en 2017.

Le réseau Guy Hocquet, du groupe Nexity, composé de 500 agences, parle même d’une hausse de ses ventes de 11,5%, quand Orpi (1200 agences) plafonne, elle, à +7%. En ce qui concerne les ventes, Bordeaux tire encore une fois son épingle du jeu : +17% en un an, contre +2,6% en moyenne nationale. Dans une récente étude présentée sur le site internet vousfinancer.fr, on trouve des données encore plus parlantes : une hausse des prix de +62% (soit la plus forte de toutes les grandes villes comparées) et un prix qui est passé de 2222 euros (pour 30 m2) du mètre carré en 2010 à 3590 euros (pour…26m2) en 2018. Selon cette même étude, un salarié au Smic ne pourrait s’offrir que 26 mètres carrés à Bordeaux et dix à Paris. Les agences, elles, attendent un marché « plus modéré » en 2018. Comme quoi il n’y a pas qu’en périodes de fêtes qu’on peut croire aux miracles ! 

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle !
À lire ! MÉTROPOLE > Nos derniers articles