Espace et mobilité, stars de la 4e édition des Tech’Day


Quand la métropole réunit ses startups, ça décolle! L'une d'elles équipera Ariane 6 avec un véhicule orbital.

Photo de la salle principale du tech'day 2022Léo Marchandon

Photo de la salle principale du tech'day 2022

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 12/07/2022 PAR Léo Marchandon

La technopole Bordeaux Technowest a organisé la quatrième édition des Tech’Day, l’évènement annuel qui met sous les projecteurs les startups et les acteurs du territoire. Le thème de la mobilité est le sujet phare du moment, une mobilité qui va très haut dans le ciel avec The Exploration Company, une startup qui pilote le projet de véhicule orbital.

L’Hôtel de Bordeaux Métropole s’est mis sur son 31 pour accueillir les quelque 80 startups et 600 participants attendus au Bordeaux Tech’Day 2022. Organisée pour la quatrième année consécutive par l’incubateur Bordeaux Technowest, cette journée a pour but de mettre en lumière l’innovation dans les territoires et créer des liens entre les startups et les acteurs majeurs de la région. Un bouillonnement de projets et de réalisations, notament autour de la mobilité, jusque dans l’espace.

Viser la lune

Question rarement abordée dans le cadre de la mobilité, la question de l’espace était pour une fois au programme lors de cette journée avec une keynote tenue par Sonia Lagnant de The Exploration Company, une startup reconnue mondialement pour son expertise dans un domaine très précis : la protection thermique des appareils de vol, notamment lors de la phase de rentrée dans l’atmosphère.

Fort de son expertise, cette startup a développé Nyx, un véhicule orbital modulaire, réutilisable et ravitaillable en orbite qui transporte du fret – et potentiellement des humains à plus long terme. Le véhicule est idéal pour relier plusieurs stations spatiales entre elles.

Dans le cadre du projet du New Space européen, l’Agence Spatiale Européenne envisage d’envoyer des missions habitées vers la lune dès 2028, et le module Nyx sera de la partie. Le véhicule développé par la startup bordelaise fera partie de l’équipement d’Ariane 6, la dernière génération de fusées européennes dont les premiers essais ont déjà commencé à Kourou, en Guyane. « On croit à cette coopération, il faut qu’on arrive à cette autonomie européenne », assure Sonia Lagnant.

Aujourd’hui, deux stations orbitales habitées existent : la station spatiale internationale (ISS) et Tiangong, la station spatiale chinoise lancée en 2021. D’autres projets sont en cours : elles devraient être six ou sept d’ici 2023.

Rassembler les acteurs

Une table ronde quatre étoiles s’est tenue en début de matinée, réunissant des représentants de la Région Nouvelle-Aquitaine, du Grand port maritime de Bordeaux, de l’Aéroport Bordeaux-Mérignac et de la Banque des Territoires. L’occasion pour quatre grands acteurs de la Nouvelle-Aquitaine d’afficher leur volonté de travailler main dans la main.

« C’est la première fois qu’on réunit le port et l’aéroport sur une table ronde », sourit Michel Le Van Kiem, responsable du développement et de l’innovation du port, « mais on travaille ensemble depuis plus d’un an ».

L’échange, exhaustif, évoque des sujets et problèmes communes : l’énergie, le carburant, la décarbonation des activités, la gestion du fret. « La société change. Nous sommes des outils au service du territoire, donc on doit bouger avec lui », analyse Michel Le Van Kiem. « La Nouvelle-Aquitaine doit être proactive, on a une feuille de route », conclut Renaud Lagrave, vice-président en charge des transports de la Région.

Le Grand port maritime de Bordeaux et la technopole Bordeaux Technowest ont par ailleurs lancé jeudi 7 juillet un appel à projets visant à constituer la première promotion d’un nouvel incubateur, Bordeaux Technoports, destiné aux startups actives dans l’économie des transitions. Installé à Bacalan, cet appel s’adresse à des projets concernant la production d’énergie bas carbone, l’électrification des navires ou encore la numérisation des métiers du port.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux / Gironde À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles