Eric Sadin : A bas la marchandisation numérique de nos vies


aqui.fr

Eric Sadin : A bas la marchandisation numérique de nos vies

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 16/11/2015 PAR Joël AUBERT

Invité des “Bruits de la Rue”, Eric Sadin qui poursuit une oeuvre originale entre philosophie, recherche et écriture, dont “l’humanité augmentée” avait donné le ton, avant que son dernier ouvrage ” La Vie algorithmique. Critique de la raison numérique ” n’enfonce le clou, a mis à bas, le temps d’une conférence, l’impérium du numérique sur la vie, “l’organisation algorihmique de nos existences.” Une critique, en effet radicale, dont avant même qu’internet ne surgisse dans le champ de la société, il a creusé les racines pointant ce qu’il appelle” l’extrême rationalisation de l’action humaine” et cette volonté “d’optimisation administrative et des espaces de production” à la source du taylorisme. Et de citer IBM et son élaboration d’un système de décryptages des messages dans l’Allemagne nazie et ses calculs sur l’envoi de missiles balistiques. Nous sommes, selon Sadin, entrés aujourd’hui dans le temps de “la connaissance du tout sur nous” et de “la marchandisation numérique de nos vies” avec “les incidences anthropologiques” que cela implique. Pareille analyse débouche nécessairement sur un appel à résister. Eric Sadin nous y invite avec une grande inquiétude car il craint beaucoup la décennie qui est devant nous, en particulier à cause de l’émergence du “modèle industriel numérique instauré par les politiques avec les fonds publics”

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! À lire ! MÉTROPOLE > Nos derniers articles