En Haute-Vienne, 27t candidats pour trois sièges de députés


En Haute-Vienne, deux députés sortants LREM sur trois ne se représentent pas

Illustration urneRama

Illustration urne

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 24/05/2022 PAR Corinne Merigaud

En Haute-Vienne, deux députés sortants LREM sur trois ne se représentent pas. Seule Sophie Beaudouin-Hubière a été investie par la majorité présidentielle sur la 1ère circonscription. Après l’alliance LFI, PS et EELV, deux candidats LFI Damien Maudet et Manon Meunier brigueront les suffrages des électeurs, le PS n’obtenant qu’une investiture sur la 2ème circonscription avec Stéphane Delautrette. Deux candidatures dissidentes LREM sont également déclarées sur la 2ème et 3ème circonscription.

Dans la 1ère circonscription (Limoges, Saint-Léonard de Noblat, Eymoutiers), la sortante LREM Sophie Beaudouin-Hubière repart à la bataille. Et c’est la seule ! Sur cette circonscription de gauche, détenue durant trente ans par l’ancien maire  PS de Limoges, Alain Rodet, cette inconnue avait raflé 55,6% des suffrages en 2017. Reste à savoir si la prime au sortant fonctionnera car elle devra affronter sept candidats.

La Nupes a choisi l’insoumis Damien Maudet, figure montante du parti, qui n’est autre que l’assistant parlementaire de François Ruffin. Ce corrézien de 25 ans, ex étudiant en sociologie et militant à l’UNEF, avait rejoint Jean-Luc Mélenchon en 2017. C’est la première fois qu’il se présente à une élection. Les Républicains ont choisi l’avocat Jean Valière-Valeix qui avait échoué aux municipales à Saint-Léonard de Noblat. A l’extrême gauche Elisabeth Faucon, une habituée des campagnes électorales, représentera la voix des travailleurs. A l’extrême droite, RN et Reconquête ont investi leurs candidats. A noter que David Provost sera le seul candidat du Parti animaliste.

Deux candidats dissidents LREM

Dans la 2ème circonscription (Limoges, Saint-Yrieix-la-Perche, Saint-Junien), le député sortant Pierre Venteau a jeté l’éponge. Le suppléant de Jean-Baptiste Djebbari, parachuté en 2017 sur cette circonscription mais vainqueur avec 54,59% des suffrages, a rempli son rôle lorsque ce dernier a été nommé secrétaire d’État aux transports. Renaissance a investi Shérazade Zaiter, une juriste à la tête de la filiale française de l’ONG d’Al Gore « Climate reality project », élue au conseil municipal sous l’étiquette PS/PC puis indépendante qui a finalement rejoint le Modem. Son investiture a déplu aux cadres locaux de LREM et particulièrement à Pierre Venteau qui a accordé sa confiance à Jean-Luc Bonnet, le maire du Vigen, dissident de la majorité présidentielle. Son suppléant n’est autre que Bertrand Venteau, le frère de Pierre qui est président de la Chambre départementale d’agriculture.

La Nupes a investi un seul candidat socialiste dans le département, Stéphane Delautrette, maire des Cars et vice-président du Conseil départemental. La fédération départementale du PS a voté contre cette alliance, ayant investi ses trois candidats avant la Présidentielle, tout en respectant la décision nationale. Les Républicains ont désigné Jean-Marie Bost, président du comité Dorsal et conseiller départemental. Habituée des scrutins, Claudine Roussie défendra les couleurs de LO tandis que le parti Occitan sera défendu par Cyril Cognéras, ancien conseiller municipal écologiste de Limoges.

Dans la 3ème circonscription (Bellac, nord du département) la sortante Marie-Ange Magne, une parfaite inconnue, l’avait largement emporté en 2017 avec 62,78 % des suffrages face au républicain Guillaume Guérin, mais elle n’a pas été investie par Renaissance. Geoffroy Sardin tentera de conserver son siège. Ce limougeaud qui revendique des racines 100% haut-viennoises s’est engagé en politique en 2016. Collaborateur chez Ubisoft, il a mis sa carrière entre parenthèses pour se consacrer à la campagne des législatives voire plus… et se faire un nom localement.

Il aura fort à faire car cette circonscription a attiré le plus grand nombre de candidats, pas moins de dix. A commencer par celle du dissident LREM Vincent Léonie, adjoint au maire de Limoges.

Longtemps détenue par les socialistes, Marie-Françoise Pérol-Dumont en fut la dernière députée, cette circonscription est marquée par une poussée du RN. Sur les 69 communes haut-viennoise ayant placé Marine Le Pen en tête, 37 sont sur ce secteur. La meilleure chance du RN semble être ici avec l’investiture d’Albin Freychet, conseiller régional et chef de file départemental du RN. La Nupes a choisi la jeune insoumise Manon Meunier, qui ne sera pas soutenue par la socialiste Andréa Brouille, 1ère vice-présidente de la Région et maire de Bessines que le PS avait investie. Le LR a désigné le Bellachon Gilles Toulza, vice-président de Limoges Métropole et adjoint au maire de Couzeix. Le Parti occitan présente une deuxième candidature en la personne de Nelly Rassat, secrétaire médicale et novice en politique.

 

1ère circonscription : Sophie Beaudouin-Hubière, suppléante Isabelle Négrier (Renaissance), Élisabeth Faucon, suppléante Isabelle Desroches suppléante (LO), Christiane Gédoux, suppléant Cyril Louic (RN), Fabienne Marquet, suppléant Jean Rouffignac (Reconquête), Damien Maudet, suppléante Cassandra Serier (LFI-Nupes), David Provost, suppléante Louise Amselek Jaquet (Parti animaliste), Stéphanie Tambo, suppléant Xavier Raynaud (sans étiquette), Jean Valière-Vialeix, suppléante Géraldine Bélézy (LR) 

2ème circonscription Jean-Luc Bonnet, suppléant Bertrand Venteau (dissident LREM), Jean-Marie Bost, suppléant Benjamin Battistini (LR), Gisèle Carré, suppléant Jean-Michel Devaud (Reconquête), Cyril Cognéras, suppléante Corinne Guillot (Parti occitan), Stéphane Delautrette, suppléante Émilie Rabeteau (PS- Nupes), Daniel Gendarme, suppléante Micheline Cornu (Gauche républicaine et socialiste), Sabrina Minguet, suppléant Christophe Lechevallier (RN), Claudine Roussie, suppléante Monique Chapelot (LO), Shérazade Zaiter, suppléant Geoffrey Parot (Renaissance)

3ème circonscription : Antoine Ardant, suppléante Josiane Lafourcade (Reconquête), Corinne Brossard, suppléante Élisabeth Upton-Desobry (Mouvement de la ruralité), Albin Freychet, suppléant Jonathan Willy (RN), Vincent Léonie, suppléante Valérie Le Normand candidat (dissident LREM), Manon Meunier, suppléant Éric Fontanillas (LFI-Nupes), Daniel Mournetas, suppléante Chantal Danen (LO), Nelly Rassat, suppléant Maxime Caillon (Parti occitan), Nazih Saboune, suppléante Anne-Cécile Gauvin (divers centre), Geoffroy Sardin, suppléant Roland Mérigoux (Renaissance), Gilles Toulza, suppléante Nathalie Mézille (LR)

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Haute-Vienne À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles