Dynamisme et développement toujours d’actualité pour la production avicole de Maïsadour


Groupe Coopératif Maïsadour

Dynamisme et développement toujours d'actualité pour la production avicole de Maïsadour

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 12/11/2015 PAR Solène MÉRIC

Que ce soit sur la marque Marie Hot, à destination des bouchers et volaillers, ou sur la marque St Sever, dédiée à la grande et moyenne distribution, Paul Le Bars, Directeur général de Fermiers du Sud-Ouest (FSO) a de grandes ambitions pour le développement de ces deux marques de commercialisation des volailles fermières issues de la production des éleveurs de la coopérative. « Nous avons l’ambition d’être reconnus comme l’alternative au leader » affirme-t-il. Parmi ces objectifs : « + 2 M€ de chiffre d’affaires par an sur la marque Marie Hot, soit une augmentation annuelle de 100 clients nets/an », et pour la marque St-Sever, déjà « bien perçue au niveau national », l’objectif est d’obtenir une croissance annuelle du chiffre d’affaires de 5 % par an, rien de moins. Un double défi qui nécessite un certain nombre d’actions internes à FSO, comme le développement de produits innovants, des investissements en communication, ou encore pour St Sever un repositionnement de la marque dès janvier 2016. Mais pas de développement de marque possible sans une production à la hauteur des ambitions… l’effort doit donc être aussi soutenu du côté des producteurs coopérateurs.

Plus de 3 % de hausse pour les volailles LibertéEt pour l’heure côté production, au regard des chiffres livrés par Pascal Azam directeur des productions animales du groupe coopératif, les signaux sont au vert. Sur l’exercice 2014-2015, les 356 éleveurs de la coopérative ont produit 10 840 381 volailles « label » (du liberté au bio en passant par le plein air) soit une augmentation de 2,3 % par rapport à l’an dernier. La production de volailles liberté, continue, elle aussi, sa progression avec une hausse de 3,3 %.

Au total une production dynamique, et qui se développe sur le territoire. « Le groupement avicole poursuit sa recherche de nouveaux bâtiments pour la production de volailles liberté, on cherche des jeunes et on arrive à en trouver » se satisfait Bernard Tauzia, Président de l’organisation de production volailles de chair. Parmi les atouts du développement de la production, plusieurs éléments sont selon lui à noter : le développement des nouveaux bâtiments « liberté 400m2 » qui modernisent et facilitent les conditions de travail de l’éleveur ; ainsi qu’une meilleure organisation de l’attrapage des volailles, particulièrement apprécié, note-t-il, par les jeunes éleveurs, en terme de condition de travail.

Le Label Rouge, « l’idée géniale de nos aînés » Des jeunes qui marquent la relève et l’avenir d’une filière qualité dont l’obtention du premier label rouge en 1965 sur le Poulet jaune des Landes élevé en liberté a été l’élément clé de son développement, valorisant la spécificité, d’une race, d’une alimentation et d’un mode d’élevage « bien de chez nous ». Un Label Rouge de 50 ans, « une idée géniale », selon Bernard Tauzia, particulièrement mis à l’honneur ce 10 novembre, et à travers lui, les pionniers de cette filière peu à peu structurée par la coopération. À travers la diffusion de petits films, les coopérateurs d’aujourd’hui ont pu retracer le chemin parcouru par leurs aînés à travers eur propres témoignages : Etienne Bats, premier président de la coopérative des Fermiers Landais, Bernard Lespiaucq, ancien président de Fermiers Landais, Jacques Castaing, ancien Président de Maïsadour, et enfin Georges Beaujard, DG de Fermier Landais de 1994 à 2004.

Une « fête du poulet », et plus largement de la filière volaille de chair, qui se poursuivra les 28 et 29 novembre prochains, pour les 20 ans des Festivolailles à Saint-Sever, mettant plus particulièrement l’honneur cette fois, les volailles festives, produites par les éleveurs adhérents de Maïsadour.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Landes À lire ! AGRICULTURE > Nos derniers articles