Des idées pour voyager au départ des gares du Périgord


Le Département de la Dordogne et SNCF TER Nouvelle-Aquitaine souhaitent développer une nouvelle forme de tourisme qui privilégie les modes de déplacements doux.

La convention entre le Département de la Dordogne et la SNCF a été signée lundiClaude-Hélène Yvard | Aqui

La convention entre le Département de la Dordogne et la SNCF a été signée lundi

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 23/03/2022 PAR Claude-Hélène Yvard

La convention signée ce lundi entre le Département de la Dordogne et SNCF Ter Nouvelle-Aquitaine est destinée à valoriser une nouvelle forme de tourisme qui privilégie les modes de déplacements doux et structurants au départ des gares. La première concrétisation de ce partenariat est la publication d’un guide qui décline 21 idées de découvertes au départ des gares du Périgord. Le train offre des possibilités de découvrir la Dordogne, sans prendre la voiture. Chaque destination touristique est complétée par la proposition d’un circuit à vélo ou à pied incitant à découvrir le patrimoine local.

« Qu’est ce qu’on peut faire en Dordogne sans voiture? » Est ce que l’on peut visiter le département sans voiture. Il y a peu de temps cette question aurait pu provoquer chez le périgourdin un sourire gêné ou un haussement d’épaules, signe de sa difficulté à répondre. Mais le temps et les habitudes changeant, les touristes peuvent redécouvrir avec un certain plaisir les gares, les trains, ainsi que les bus de la Région Nouvelle-Aquitaine qui permettent d’accéder à de nombreuses propositions de découverte, pour peu que l’on ait pas peur de marcher, pédaler, pagayer…

« On dit qu’il y a 65% des Parisiens qui n’ont pas de voiture. Pour ceux qui veulent profiter de vacances un peu différentes, qui veulent laisser leur voiture ou qui n’ont pas de voiture, je pense qu’aujourd’hui on peut s’organiser. A 10 minutes de la gare de Terrasson, vous avez les jardins de l’imaginaire par exemple. Donc vous avez un tourisme qui peut se développer à partir du train et à partir des modes doux », assure Germinal Peiro, le président du conseil départemental.
C’est dans cette optique que le Département de la Dordogne a signé une convention avec TER Nouvelle-Aquitaine pour encourager ces nouveaux modes de tourisme.

21 circuits

Ce partenariat se traduit notamment par la publication d’un petit guide qui propose 21 circuits, au départ des gares du département. Elles sont au nombre de quarante. Germinal Peiro a rappelé les nombreuses voies vertes, la flow vélo, la voie verte de la vallée de l’Isle qui permet de rejoindre Bordeaux, celle de la vallée du Céou qui permettra de rejoindre prochainement le Lot.

Ce petit fascicule d’une cinquantaine de pages,  permet de montrer très concrètement les possibilités qu’offre le train pour découvrir la Dordogne. Il propose plusieurs circuits à pied ou à vélo pour aller visiter des sites touristiques, déguster, une spécialité locale. « A chaque fois, nous avons essayé de mettre en phase un arrêt dans une gare, et ce que l’on peut offrir aux visiteurs autour de cette gare. Ce sont des visites à un  rythme différent », indique Sylvie Chevallier, vice présidente en charge du tourisme au Département. A chaque fois, les idées de sortie s’accompagnent d’une description détaillée du parcours, d’une brève explication historique ou thématique, de quelques renseignements pratiques ainsi que d’un QR code à scanner pour télécharger sur son smartphone la carte GPS. Le fascicule est à retrouver dans les offices de tourisme, dans les gares ainsi que sur les salons. 

« Depuis le Covid, et l’été dernier, nous observons, une forte demande de cyclistes voyageurs pour emprunter les TER ; les déplacements touristiques en train connaissent un regain d’intérêt. Et nous nous attendons à une augmentation de cette clientèle », explique Charles Pardoux Civreis, directeur des TER Limousin Périgord, qui met en avant des offres tarifaires, avec des réductions pour les groupes, les familles, avec transport gratuit du vélo. Le voyage à vélo enregistrant un net regain intérêt, reste à la SNCF à organiser au mieux le transport des bicyclettes et de plus en plus des bagages, voire des remorques (qui doivent être pliées). La SNCF assure prendre la mesure de ce qu’il reste à faire pour accueillir au mieux les cyclistes dans les trains. 

 
 
 
Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Dordogne À lire ! MOBILITÉS > Nos derniers articles