Cinopsy’s : deux séances en une


festival Cinopsy's

Cinopsy's : deux séances en une

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min

Publication PUBLIÉ LE 24/09/2017 PAR Romain Béteille

C’est d’un festival un peu particulier (déjà évoqué l’an dernier) dont on va vous parler aujourd’hui. En effet, les 6, 7 et 8 octobre, le festival Ciposy’s revient pour une deuxième édition à l’UGC Ciné Cité de Bordeaux. Jusque là, cela ressemblerait à un festival de cinéma tout à fait normal, s’il n’était pas organisé par la Fédération Française de psychothérapie et psychanalyse ! Parrainé cette année par Mazarine Pingeot et l’humoriste Alex Lutz, il aura pour thème la famille, sous toutes ses formes : enfants en difficulté, famille et addictions, famille recomposée, homoparentale ou monoparentale; les changements de modèles sont autant d’occasion de débattre, au-delà des projections et des formules de « petit-déjeuners avec mon psy », format déjà inauguré l’an dernier où le festival avait réuni environ 300 personnes. Si le festival commence le jeudi 5 octobre via deux conférences à l’Athénée, c’est véritablement le vendredi 6 que le cinéma s’en mêle, au travers de la projection, juste après la cérémonie d’ouverture (19h30) de « Juste la fin du monde », film (magnifique, au passage) dans lequel un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer sa propre mort à sa famille (20h30 à l’UGC).

Samedi et dimanche, ce sera au tour de « L’économie du couple » de Joachim Lafosse de faire le show à la séance de 10 heures (avec la talentueuse Bérénice Béjo) puis à celui de « Tout va bien the kids are all right » de Lisa Cholodenko à la séance de 14h (avec Julianne Moore et Mark Ruffalo, qu’on trouve cools). Enfin, ce sera au tour d' »Illégitime » et de Dheepan, dernière palme d’or de Jacques Audiard au Festival de Cannes (à la morale étrange si vous voulez notre avis mais bon… chacun sa version) pour le dimanche, avant la clôture du festival à 17h00. À noter que chaque projection est suivie d’un débat sur un thème différent, et que les « petit-déjeuners » se déroulent à cinq endroits différents selon les horaires et les jours, tous assez proches du cinéma. Pour les cinéphiles, c’est l’occasion de voir des films qui ne sont plus à l’affiche et pour ceux qui aiment réfléchir, c’est celle d’écouter débattre la grosse vingtaine d’intervenants réunis autour de ce programme. Dernier détail : comme l’an dernier, le prix n’est pas forcément celui d’une séance de cinéma (proposé en pass à 85 euros), il comprend les trois journées du festival avec l’entrée pour les 5 films et les conférences qui suivent. Dommage que les séances ne soient pas à l’unité, ça viendra peut-être l’an prochain… En attendant, les conférences du jeudi 5 octobre et les petit-déjeuners sont en entrée libre, mais en nombre de places limitées bien sûr. Si vous êtes intéressés, la totalité du programme et les sujets des débats sont disponible sur le site du festival : www.cinopsys.com

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle !
À lire ! MÉTROPOLE > Nos derniers articles