Bordeaux, « une ville toujours plus solidaire et ouverte »


Le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic a présenté ses voeux à la presse en début de semaine. L'occasion de mettre, selon lui, l'accent sur des thèmes jusque-là moins abordés.

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux a présenté ses voeux à la presse le 11 janvier 2022Capture d'écran

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux a présenté ses voeux à la presse le 11 janvier 2022

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 13/01/2022 PAR Solène MÉRIC

C’est un spectacle de danse mêlant hip hop et danse classique qui a ouvert, à la salle des fêtes de Bordeaux Grand Parc, les vœux à la presse du Maire de Bordeaux ce mardi 11 janvier. Une prestation qui, selon Pierre Hurmic, « illustre bien ce que nous souhaitons faire ici à Bordeaux dans un esprit d’alliance de ce qui peut paraître comme deux mondes, entre ”classique” et ”innovation” ». Après cette introduction pour le moins originale, c’est plus particulièrement sur les projets en matière de politiques sociale, culturelle et internationale que le Maire de Bordeaux a souhaité orienté son intervention, posant deux vœux pour la ville et ses habitants : « une ville toujours plus solidaire et ouverte au monde ».

Avec le constat de deux ans de crise sanitaire allant dans le sens continu « d’une précarisation des plus fragiles », c’est par la question sociale, que Pierre Hurmic, accompagné d’adjoints et de conseillers municipaux, a démarré ses vœux à la presse. Insistant sur sa volonté d’une « solidarité de proximité pour l’accès de chacun aux droits fondamentaux ; être à l’abri, se nourrir, être propre, se soigner » .

Nuit de la solidarité
Dès ce vendredi 14 janvier, une centaine de personnes, partenaires de la Mairie participeront à un premier atelier Bordeaux Solidarité. Objectif : « définir une politique, plus ambitieuse, mieux coordonnées et plus efficaces ». Le résultat de ces échanges se traduira en une feuille de route présentée en Conseil municipal à la fin du premier semestre annonce Pierre Hurmic.

Autre rendez-vous, le 20 janvier, pour la Nuit de la Solidarité. « Nous allons procéder avec plus de 450 volontaires au recensement des personnes sans abri à Bordeaux ». L’ambition ici est de mieux connaître « ces invisibles », leur nombre, leur situation, mais aussi « pour connaître leur besoin ». Ambition là aussi : « définir des politiques solidaires adaptées et spécifiques », appuie Pierre Hurmic qui insiste sur l’absence de données solides concernant les sans-abri.


Sécurité sociale alimentaire et mutuelle solidaire
Autre annonce de la collectivité, cette fois par la voix d’Harmonie Lecerf, adjointe au maire chargée de l’accès aux droits et des solidarités, dans le giron des annonces du Département de la Gironde, « l’expérimentation d’une sécurité sociale alimentaire à l’échelle de la commune » axée sur l’accès aux plus démunis « à une nourriture de qualité, locale et si possible bio ». Autre action sur l’alimentation, l’annonce par l’élue d’une augmentation de 90 000 € du budget du CCAS à destination des associations d’aide humanitaire.

Enfin sur le champ de la santé, la ville va également, une fois encore en relation avec le Département, lancée une expérimentation concernant « une mutuelle solidaire » afin de favoriser « l’égalité aux soins qui n’est pas pleinement effective », estime l’adjointe au Maire qui précise que sur Bordeaux, « 8700 personnes n’auraient aucune couverture mutuelle ».

Parmi les autres sujets évoqués sur le thème du social, le printemps 2022 devrait voir la mise en oeuvre du dispositif « Territoire zéro chômeurs longue durée » sur deux quartiers de la ville, le résultat de la labellisation de Bordeaux comme « ville des aînés », la tarification solidaire des services municipaux, ou encore, le démarrage du travail autour du prochain « budget genré » de la Ville (pour le budget 2023), ou plus proche dans le temps, le vote lors du prochain conseil municipal, le 8 février, du plan Handicap de la ville.

“Faire de la culture une respiration naturelle”

Si la culture se voulait être le deuxième grand thème de ses vœux, le mystère du programme politique à venir a en réalité été garder. Et pour cause la présentation de la prochaine feuille de route, issue du Forum de la culture organisé l’an dernier, sera faite lors du Conseil municipal de février. Mais l’ambition a tout de même été annoncé, tant par Pierre Hurmic que par son adjoint Dimitri Boutleux : « donner un nouveau souffle à la vie artistique et culturelle », tout en se donnant « le devoir d’aller chercher ceux qui s’en sentent le plus éloignés ». Un « projet culturel ambitieux et novateur […] pour faire de la culture une respiration naturelle et vitale ».

Dans ce cadre, l’institution phare bordelaise, l’Opéra national de Bordeaux aura toute sa place. L’occasion pour l’adjoint à la culture de présenter le nouveau directeur de l’ONBA à compter du 17 janvier prochain, Emmanuel Hondré qui souligne également pour sa part que l’Opéra est « une famille qui a bien conscience qu’elle doit s’ouvrir ». Une ouverture, « facteur d’enrichissement » ajoute-t-il, dans la droite ligne des ambitions de la municipalité. Dans ce sens 150 familles pourront bénéficier « d’un parcours de familiarisation » gratuit au sein de la structure. Au programme : « sensibilisation, découverte des métiers, et une représentation ».


Rayonner à l’international
Troisième point de l’intervention de Pierre Hurmic, le rayonnement à l’international de Bordeaux, « dans une vision renouvelée », appuie-t-il. Comprendre « axée sur les enjeux de la transition écologique et de la solidarité ». Pour ce faire une méthode : « saisir les opportunités », en dépoussiérant les différents partenariats de coopération ou de jumelage de la ville autour de ces deux priorités nouvelles, ou bien encore participant au Congrès des villes du patrimoine mondial à Québec qui a justement pour thème la transition écologique.

Un rayonnement qui passe aussi par l’ambition de « faire vivre l’international à Bordeaux » en accueillant dans la ville des rendez-vous internationaux. Parmi eux, dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne, la réunion des ministres européens du travail les 14 et 15 février prochain ? L’accueil du siège du Forum mondial de l’économie sociale et solidaire pour deux ans, la participation nouvelle de Bordeaux au réseau de l’Observatoire international des villes éducatives, ou bien encore sa participation active à la programmation nationale « France Portugal », qui amènera à l’organisation d’une série d’événements dans la ville en relation avec les acteurs locaux.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux / Gironde À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles