Bordeaux: une année 2015-2016 riche et variée du côté du CAPC


Nick Ash

Bordeaux: une année 2015-2016 riche et variée du côté du CAPC

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 19/10/2015 PAR Lise Gallitre

2015, un bon cru pour le CAPCDepuis fin septembre, les acteurs de l’art contemporain en Aquitaine ont lancé Fusée,  le réseau régional pour travailler ensemble, échanger et mieux faire connaître les métiers qui gravitent autour de l’art contemporain. Le CAPC fait bien-sûr partie de ce projet, “un plus évident pour le musée tant il est important de partager  avec d’autres structures oeuvrant dans le même domaine les travaux mis en place au cours de l’année”  explique Maria Ines Rodriguez, avant d’exprimer du même fait sa volonté de multiplier les rendez-vous communiquant sur les différentes expositions et rencontres organisées au CAPC. Au delà de la programmation annuelle du musée (notamment la très attendue exposition consacrée à Jodorowsky), l’année 2015 a été un très bon cru pour le musée de la rue Ferrère à Bordeaux, enregistrant une fréquentation de plus de 6000 visiteurs pour la Nuit des Musées en mai et près de 3200 lors des Journées du Patrimoine en septembre.

Leonor Antunes succède à Alejandro Jodorowsky dans la Nef du musée A partir du 27 novembre, changement de décor dans la Nef du musée puisque l’artiste portugaise Leonor Antunes succèdera à Alejandro Jodorowsky. Commissaire de cette exposition qui sera présentée au public jusqu’en avril 2016, Maria Ines Rodriguez s’est dite “très enthousiate à l’idée d’accueillir le travail de Leonor Antunes”, rappelant alors “qu’il est nécessaire d’ouvrir l’espace du musée au femmes artistes”. L’exposition de L.Antunes “The Pliable Plane” transformera la Nef avec des dispositifs grand format, l’artiste qui s’intéresse beaucoup à l’architecture et à la notion d’espace mettant ici en avant son “souhaite de métamorphoser l’espace du musée, d’une échelle imposante vers une autre”. Autre temps fort qui a débuté en mai dernier et qui se tiendra jusqu’en janvier prochain, l’exposition “L’éternel dans l’instant, Andrée Putman au CAPC”, encore à voir dans la galerie Foy, ces chaises, ces lampes et ces tables imaginées et conçues dans les années 1980 par l’artiste française pour le CAPC et qui sont à ce jour des pièces emblématiques du musée, un mobilier définitivement associé à son identité.

Le film et la vidéo d’artistes en lumière“L’Ecran 2”, deuxième édition d’un programme annuel dédié au film et à la vidéo d’artistes débutera en février 2016 dans un cycle mettant en lumière 5 artistes (contre 7 lors de la première édition). Déjà commissaire en 2015, Anne-Sophie Dinant présentera successivement des oeuvres de Kenneth Anger, James Richards, Suzanne Bürner, Joan Jonas et Jessica Warboys, alternant ainsi une programmation entre plusieurs concepts allant de l’image récupérée aux performances à l’intérieur de l’espace filmique en passant par la musqiue expérimentale et le rapport entre sons et images en mouvement. Autre temps fort en février 2016, en amont de la Grande Région et en association avec le Centre des livres d’artistes de Saint-Yrieix-la-Perche en Haute-Vienne, un choix de livres d’artistes (le CAPC possède l’une des plus belles collections de livres d’artistes) ou en mars 2016 avec “Why not Judy Chicago?”, une grande exposition de six mois qui prendra tout le second étage du CAPC et mettra en lumière le travail de l’une des pionnières du féminisme.

 Retrouvez toute la programmation sur http://www.capc-bordeaux.fr/

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Gironde À lire ! CULTURE > Nos derniers articles