Bordeaux : Rock’n’roll attitude


Anaëlle Le Roy

Bordeaux : Rock’n’roll attitude

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min

Publication PUBLIÉ LE 15/01/2018 PAR Mélodie Castan

Selon les mots de son président, José Ruiz, « Bordeaux Rock » veut « perpétrer l’héritage rock qui a toujours collé à notre ville. » L’an dernier, 3500 festivaliers étaient partis à la découverte de cet héritage.

Ce festival permet, comme chaque année, de révéler des artistes de la scène locale, lors de la traditionnelle soirée «  Rock en ville » .Pour 5 euros, vous pourrez vous balader, jeudi 25 janvier, à travers treize lieux bordelais, où se produiront 30 groupes et DJ locaux.

Pendant ces 5 jours, « Bordeaux Rock » vous invite à vivre un véritable voyage à travers les époques. Dès la soirée d’inauguration, le mercredi 24 janvier, à 20h30, vous plongerez au cœur des années 70’s, avec la projection du film «  Rude Boy », à l’Utopia, dont la tête d’affiche, Ray Gange, n’est autre que l’un des roadies du groupe «  The Clash ». Samedi 27 janvier,  à l’Iboat, le groupe des frères Lomprez, «  Trisomie 21 », vous immergera, dans l’univers, de la cold wave, des années 80’s, à 20h On reste à l’Iboat avec, à minuit,  » A Guy called Gerald « , qui lui, vous fera remonter le temps, direction les 90’s. Enfin, vous retrouverez l’ambiance des 60’s avec l’iconique Dani, lors de la soirée de clôture, à la Grande Poste, le 28 janvier, à 20h.

Sur la quarantaine de groupes et DJ programmés, ne manquez pas, parmi les coups de coeur des organisateurs, le jeudi 25 janvier, à partir de 20h30, la french pop de « St Graal » et de « Chien Noir »  à la Tencha. Et, dans un tout autre répertoire, retrouvez, à 21h, la post hardcore de «  Castle Ruins », à Void. 

 Le groupe

Bordeaux Rock : du rock mais pas que ! 

Richard Berthou, vice-président de l’association « Bordeaux Rock », pense qu’il serait judicieux de renommer le festival. Car, si l’intention première, lors de la création de cet évènement, en 2004, par l’association « Bordeaux Rock », était de souligner l’importance de la ville « dans la scène rock en France », aujourd’hui, le choix de la programmation, s’est bien diversifié. Cette année, les groupes rock côtoieront l’électro d’Helena Hauff et du duo féminin «  Genial au Japon » ou encore la poésie expérimentale de « Je ne sais quoi ».

Quant au choix de la programmation, José Ruiz explique que « C’est tout le comité qui choisit. Il y a des groupes, qui nous envoient des sons et puis, il y a les groupes qu’on a repérés, nous. On écoute et on vote. Le plus grand nombre de votes détermine la liste des groupes, qui sont programmés. Deux mois avant le début du festival, la programmation est fixée.  »

Les autre projets de 2018

Une semaine après le festival, l’association « Bordeaux Rock » rend hommage, au chanteur bordelais, Philippe Jolly, samedi 3 février, à la Rock School Barbey. Du 2 au 8 avril, place au 7ème art, avec le festival « Musical Ecran ». Au programme de la 4ème édition, des documentaires musicaux mais en plus, cette année, la projection du film indépendant «  The flying lotus ». « Bordeaux Rock » sera également présente, le 29 juin prochain, dans le quartier Grand Parc, pour la soirée d’inauguration, d’une nouvelle salle culturelle. Enfin, direction le Cap-Ferret, au mois de juillet, pour les plages pop ; du sport mais aussi des concerts, pour le dernier évènement de l’année .

Attention, pensez à réserver vos billets pour le festival «  Bordeaux Rock » sur les site de la fnac et de weezevent. Pour plus d’informations sur le déroulement du festival, rendez-vous sur le site www.bordeauxrock.com .

 

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle !
À lire ! MÉTROPOLE > Nos derniers articles