Avantage à la majorité présidentielle


La circonscription basco béarnaise, ancien fief de Jean Lassalle bascule à gauche.

UrneAqui.fr

Urne

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 20/06/2022 PAR Solène MÉRIC

La non candidature de Jean Lassalle, et l’échec de son frère Julien dès le premier tour, sur la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques aurait pu être l’occasion pour la majorité présidentielle de tenter de remporter un siège de député supplémentaire dans le département. D’autant que la candidate était arrivée légèrement en tête à la sortie du premier tour. Une occasion manquée. C’est le jeune candidat de la Nupes Inaki Echaniz (28 ans) qui, a 89 voix près, fait basculer la circonscription à gauche ! Dans les autres circonscriptions c’est la prime au sortant qui a joué à plein. Même si pour certains, le résultat s’est fait dans un mouchoir de poche. C’est notamment le cas de Josy Poueyto (Ensemble) dans la première circonscription avec 517 voix d’écart sur son adversaire Nupes. Ailleurs, Jean-Paul Matteï (Ensemble), David Habib (divers gauche), Florence Lasserre (Ensemble) et Vincent Bru (Ensemble), retrouve leur siège avec pour la plupart une belle longueur d’avance sur leur concurrent. Résultat des courses : 4 députés REM, 1 Nupes et 1 divers gauche.

Première circonscription

Participation : 48,31 %

Josy Poueyto (Ensemble) réélue : 50,78 %
Jean-Yves Lalanne (Nupes) : 49,22 %

Réaction de Jean-Yves Lalanne : « Ces élections législatives sont un camouflet pour le gouvernement. J’en appelle à la constitution de groupes locaux de NUPES car ce n’est pas simplement une alliance électorale élaborée sur la base d’un programme , mais une alliance politique, une force qui ne demande qu’à monter dans une situation de crise économique, social, environnementale ».


Deuxième circonscription

 

Participation: 47,77 %

Jean-Paul Matteï (Ensemble) réélu : 54,71%
Cécile Faure (Nupes) : 45,29%

Réaction de Jean-Paul Mattéi au micro de France Bleu Béarn Bigorre: « Le travail de terrain, au cours de mon mandat et de la campagne intense, a payé. Au vu des résultats nationaux, ça va être une autre façon d’aborder le travail parlementaire, une autre façon de travailler, avec moins de certitudes, et sur le plan démocratique, ce n’est peut -être pas si mal que ça ! »

Troisième circonscription

Participation : 47,21 %

David Habib (Divers gauche – socialiste dissident) : 66,55%
Jean-François Baby (Nupes) : 33,45%

Réaction de David Habib, qui démarre son 5ème mandat de député des Pyrénées-Atlantiques, un record dans le département: « De ce que je vois des résultats nationaux, avec près de 25 députés divers gauche, nous pourrons faire notre groupe de Divers gauche au sein de l’Assemblée nationale. Nous ne sommes pas majoritaires mais dans ces conditions on peut peser sur les choix du Gouvernement et de l’opposition. »

Quatrième circonscription

Participation : 49,22 %

Inaki Echaniz (Nupes) réélu : 50,11% (19 935 voix)
Annick Trounday (Ensemble) :49,48 % (19 846 voix)

Réaction d’Inaki Echaniz : « Je suis très heureux d’avoir mené ce combat jusqu’à la victoire. Nous avons construit un programme en s’appuyant sur les besoins de notre territoire, et nous sommes prêts à aller au travail dès demain. […] Ca s’est joué à quelques voix mais nous avons réussi à convaincre qu’une autre société est possible »

Cinquième circonscription

Participation : 44,72 %

Florence Lasserre (Ensemble) réélue 54,40%
Sandra Pereira-Ostanel (Nupes) 45,60%


Sixième circonscription

Député sortant: Vincent Bru

Participation : 44,06 %

Vincent Bru réélu (Ensemble) : 60,21%
Tom Dubois–Robin (Nupes) : 39,79%

Réaction de Vincent Bru : «C’est une satisfaction. Mais je le prends, avec beaucoup de modération et de responsabilité car nous n’aurons pas la majorité absolue à l’Assemblée. (…) Les LR peuvent être nos alliés mais je pense aussi aux socialistes dissidents qui sur certains sujets peuvent être prêts à nous suivre. Ce sera plus difficile, ce sera des majorité d’idée. Le point positif, c’est que le Parlement sera peut-être plus écouté et plus puissant, et je pense que ça permettra de montrer l’importance de la démocratie parlementaire » a-t-il confié à nos collègue de France bleue pays basque.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Pyrénées-Atlantiques À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles