A Thiviers, un lieu utile aux autres et à la planète


Au coeur du Périgord vert, Récréathiv, la recyclerie de Thiviers se veut un lieu d'échanges, créateur de lien social où les objets ont une seconde vie.

Danielle, une bénévole, Camille, Zoé et Benoîte, au départ du projetClaude-Hélène Yvard | Aqui

Danielle, une bénévole, Camille, Zoé et Benoîte, au départ du projet

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 07/04/2022 PAR Claude-Hélène Yvard

Fin 2020, Récréathiv a vu le jour à Thiviers. Il s’agit d’une structure de l’économie sociale et solidaire qui a pour but la réduction des déchets en offrant une seconde vie aux objets. L’association est née de la rencontre de huit personnes habitant en Périgord vert, concernées par les questions environnementales et mues par une forte envie d’agir concrètement sur le territoire rural où elles vivent. Aujourd’hui deux d’entre elles sont salariées et un troisième poste devrait être créé. Une boutique de vêtements a ouvert ses portes en septembre. Et les projets de développement sont nombreux.

Créer une recyclerie à Thiviers, au coeur du Périgord vert, un secteur rural, qui devienne un lieu d’échanges, de rencontres et qui crée du lien entre les habitants. C’est le projet commun de huit personnes qui ont eu envie de s’investir pour leur territoire tout en souhaitant répondre à des problématiques environnementales. Parmi elles, Benoîte Dorlacq, arrivée en Dordogne il y a trois ans, et Camille Frihi, habitante de longue date du Périgord Vert, disposant d’un large réseau amical et associatif. Toutes deux sont aujourd’hui salariées de la structure depuis quelques semaines. Au vu des nombreux projets de développement, un troisième poste devrait être créé en septembre et occupé par Zoé Arselin, qui a été salariée du Tri-cycle enchanté, recyclerie à Bourdeilles.

Une boutique ouverte en septembre
“Nous avons eu une année 2021, très riche en événements. Nous nous sommes structurés, nous avons rencontré nos futurs partenaires, effectué le parcours d’incubation Emergence Périgord, trouvé un local plus grand”, explique Benoîte Dorlacq. Actuellement, trop d’objets ou vêtements en bon état finissent en déchèterie et la recyclerie propose de les récupérer de les trier et de les revendre. “Nous avons débuté avec les vêtements, hommes, femmes, enfants, ce qui nous a permis d’ouvrir une boutique, rue Pierre Semard, dans ce quartier de la gare en pleine mutation”, poursuit Camille.

Les projets, qui ont reçu le soutien du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine et de fonds européens, ne manquent pas pour la structure. “Cela peut paraître surprenant de voir ce type de structure en milieu rural. Au delà de la recyclerie, cette boutique répond à un vrai besoin localement. L’accueil est excellent, cela n’existe pas : cela permet à des gens à de faibles revenus de s’habiller et à d’autres de proposer un lieu de collecte, mais ce n’est qu’une étape. Notre but, dans nos nouveaux locaux dont les travaux ont débuté, c’est d’ouvrir la collecte et la vente de tous types d’objets : livres, jouets, vaisselles, petit électroménager”, explique Benoîte. 

Créateur de lien social

Les locaux de la rue Pierre Semard sont en pleine transformation, pour pouvoir accueillir un espace vente plus grand, un espace collecte suffisant, des bureaux, et un lieu d’animation et de conviavivialité. L’équipe composée aujourd’hui de salariés et de bénévoles, une quarantaine sont impliqués, veut créer du lien social, au-delà de la volonté de lutter contre le gaspillage et favoriser le réemploi.

Nous fourmillons d’idées, parmi elles, l’organisation d’ateliers créatifs, de sensibilisation à la gestion des déchets, des temps de rencontre autour de la réparation d’objets, animer un lieu convivial pour les habitants et les associations locales”, détaille Zoé. La concrétisation de ces idées dépend de l’état d’avancée du chantier. Sur la création d’emplois : trois devraient être créés d’ici la fin de l’année, et cinq, non délocalisables, d’ici cinq ans, entourés d’une équipe de bénévoles. Des journées événements sont aussi prévues régulièrement : la prochaine a lieu le samedi 11 juin en partenariat avec d’autres associations locales. 


Infos pratiques :
Récréathiv’ : 4 rue Pierre Semard, Thiviers.
horaires: mardi 14 h 18 h, vendredi 14 h – 18 h, Samedi 9 h 30 – 13 h
www.larecreathiv.fr

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Dordogne À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles