Le Sunny Side of the Doc fête sa 30e édition


Pixii Festival / Sunny Side of the Doc
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 21/06/2019 PAR Anne-Lise Durif

« Aujourd’hui, le marché de l’audiovisuel est dans une conjoncture internationale pas très favorable à la production documentaire, la crise économique de 2008 ayant encore ses effets », explique Yves Jeanneau, « L’arrivée des plateformes numériques inquiète les chaines traditionnelles, qui créent également un mouvement de création d’alliances entre les chaînes car, n’ayant plus les moyens de produire seule, elles sont obligées de s’associer ». Ainsi sorti de sa zone de confort, le documentaire se réinvente : « Depuis trois, on assiste à une révolution de l’audiovisuel liée au numérique qui ne concerne pas que les programmes linaires, on voit de plus en plus l’émergence d’outils interactifs (3D, réalité virtuelle ou augmentée, écran interactif, etc.) : c’est 11% des produits documentaires aujourd’hui. »

Découvrir des documentaires en réalité augmentée ou immersive

Fort de ce constat, le Sunny Side a décidé de consacrer une partie de son festival à la découverte de ces nouvelles formes ludiques et interactives du documentaire, à l’attention du grand public. Petit festival dans le grand, le Pixii festival revient pour sa 3e édition dans une version agrandie, avec 14 programmes documentaires interactifs à découvrir au musée maritime de La Rochelle. Durant les 4 jours du festival, on peut ainsi découvrir en réalité immersive les 4000 œuvres du Museum of Modern Art (Moma) de New York comme si on y était (Tamed Cloud) ; remonter le temps avec Timescope pour découvrir le patrimoine de nos villes tel qu’il était autrefois, dans une vision à 360° ; visiter la Conciergerie de Paris salle par salle et époque par époque (Visite Histopad) du Moyen-âge à la Révolution, avec une tablette. Certains sont même interactifs, comme Apocalyspse 10 Destins VR où le spectateur endosse le rôle d’un journaliste chargé de rapporter des images de guerres, ou encore 11.11.18 VR Experience qui met le spectateur dans la peau d’un soldat de la première guerre mondiale au cœur d’une tranchée devant prendre la décision de continuer ou non le combat, alors que la rumeur enfle que l’armistice serait signé. Chacun de ces programmes fait l’objet d’une compétition.

Le programme de Pixii festival ici

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Charente-Maritime À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles