Les Produits d’Aqui! D’Ici, Le piment d’Espelette, une histoire de femmes


syndicat du piment d'Espelette
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 01/12/2012 PAR Olivier Darrioumerle

Les femmes utilisaient le piment vert comme un légume à cuisiner. Elles accrochaient le piment aux cordes pour le conserver avant de saupoudrer les plats. Au fil des générations, elles ont sélectionné les plus belles graines des piments, donnant naissance à une variété rustique : sans agressivité et doté d’un piquant progressif qui permet aux aliments de développer leur propre saveur et de révéler les arômes spécifiques. Aujourd’hui les cuisinières utilisent le piment en corde, frais ou sec, en condiment, tel quel, en lamelles très fines dans une sauce, une omelette, en petits morceaux dans une soupe, un plat mitonné ou dans un court-bouillon. En poudre, il accompagne tout le repas, viandes et légumes, poissons et crustacés. Avec les desserts, les fruits frais ou compotées, et le chocolat. D’ailleurs, des chocolatiers de renom élaborent de délicieuses spécialités au Piment d’Espelette.

Une production en baisse, des prix stables

« D’une année sur l’autre, les récoltes sont différentes », témoigne Ramutxo Olhagaray, producteur de piments. D’ordinaire la récolte dure 4 mois, d’août aux premières gelées. La pluie fait fleurir le pied de piment qui est récolté un mois et demi après. L’été sec de 2012 a fait souffrir les pieds de piments. « En juillet les pieds ont perdu leurs fleurs. Il y a donc eu un creux dans la récolte de septembre », explique Ramutxo Olhagaray. La baisse de la production doit permettre de stabiliser les prix. « La qualité n’est pas touchée », conclu Ramutxo. Tous les jeudi sept lots sont dégustés à l’aveugle. Ce contrôle systématique de la qualité déclasse chaque année 10% de la production de poudre de piment. C’est l’assurance d’une Appellation d’Origine Contrôlée pour le consommateur.  

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Pyrénées-Atlantiques À lire ! SAVEURS D'AQUI ! > Nos derniers articles