Sénatoriales : les Écologistes veulent « envoyer un message pour que ça bouge »


Aqui.fr
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 25/09/2014 PAR Maxence Peigné

Un message, les Écologistes ont souhaité en envoyer un pendant la campagne, mais le décès de Jocelyne Pellet, colistière et trésorière du parti a pas mal chamboulé les choses. « Ça nous a beaucoup touché, raconte Stéphane Saubusse, secrétaire régional des Verts. L’organisation en a pris un coup, mais nous avons essayé d’activer au maximum nos réseaux, surtout auprès des nouveaux élus péri-urbains qui ne savent pas forcément vers qui se tourner ». Au final, seul un sixième des 3299 grands électeurs girondins a pu être approché par courrier. « Nous n’avons pas les mêmes moyens que les gros partis… »

« Notre groupe est très actif » Pourtant, les écologistes n’ont pas beaucoup à perdre dimanche prochain. Aucun de leurs dix sénateurs au Palais du Luxembourg ne joue sa place : « quoi qu’il arrive, nous garderons notre groupe qui est très actif, se félicite Monique de Marco. Sur les trois dernières années, nous avons réussi à faire entendre notre voix sur la protection des lanceurs d’alerte, l’agriculture paysanne et l’utilisation des produits phytosanitaires ». Pour la prochaine mandature, ils souhaitent mettre l’accent sur la réforme territoriale, la VIe République, les politiques locales et l’écologie. Si le Sénat n’est pas une institution très chère à EELV, ou même aux Français, qui ne sont pas consultés, les Écologistes apprécient que « ce ne soit pas une élection favorable au Front National. Les grands électeurs sont très politisés et, d’ailleurs, ils y a plus de mairies vertes que FN… »

En Gironde, les six sièges à renouveler sont attribués à la proportionnelle : un mode de scrutin qui favorise habituellement Europe Ecologie-Les Verts, mais la partie s’annonce très dure face aux listes Madrelle du PS et Pintat de l’UMP.

Liste “pour un Sénat écologiste” : M. de Marco, S. Saubusse, F. Coineau, G. Chausset, A-L. Fabre-Nadler, P. Bourgois, G. Mounier et Y. Persillon.

 

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Gironde À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles