Pyrénées-Atlantiques: Georges Labazée et David Habib prennent la tête du comité de soutien à Martine Aubry.


Aqui.fr
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 03/07/2011 PAR Olivier Darrioumerle

Le conseil général des Pyrénées-Atlantiques est devenu un symbole récent de la victoire de la gauche contre le sarkozysme. Et pour cause : forteresse historiquement à droite, le conseil général des Pyrénées-Atlantiques est l’un des deux seuls en France à avoir basculé à gauche lors des élections cantonales du mois de mars. À cette époque, Martine Aubry était venue apporter son soutien aux candidats de Pau et d’Anglet. Son comité de soutien, présidé par David Habib et Georges Labazée, sera animé dans le Pays-basque par Guy Mondorge, conseiller général du canton d’Anglet-sud, et dans le Béarn par Jacques Boutonnet, secrétaire de la section du PS de la vallée d’Ossau. Pierre Chéret, premier secrétaire de la fédération des Pyrénées-Atlantiques, s’est aussi rallié au comité de soutien. Pour tous ces hommes, Martine Aubry est la candidate qui peut conquérir le pouvoir par sa capacité à rassembler et à porter un projet social.

Les élus socialistes des Pyrénées-Atlantiques se positionnent.
« Les primaires ne sont pas une course de chevaux » a déclaré Martine Lignières-Cassou, député-maire de Pau. Celle qui réserve encore l’objet de son choix. Martine Lignières-Cassou ne cachait pas, en décembre dernier, son penchant pour le projet collectif de Martine Aubry avant de recevoir, il y a un mois, Ségolène Royal. Depuis silence radio. Bernard Molères, maire d’Orthez et vice-président du conseil général, hésite lui aussi, mais cette fois c’est entre François Hollande et Martine Aubry. Quant à Bernard Uthurry, maire d’Oloron et premier vice président de la Région, un autre homme fort du département, il a choisi Martine Aubry dès l’annonce de sa candidature, le 28 juin. Reste à savoir quelles seront les têtes qui porteront les comités de soutien concurrents à la première  secrétaire du PS. Car celle-ci semble déjà avoir un avantage de poids dans le département des Pyrénées-Atlantiques.

Photo : Aqui.fr

Olivier Darrioumerle

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Pyrénées-Atlantiques À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles