Les jeunes du Modem tiendront leur forum démocrate dimanche


Aqui.fr
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 24/10/2012 PAR Maxence Peigné

Non le Modem n’est pas mort. Mieux, il veut mobiliser et rassembler. Tel est le mot d’ordre que les Jeunes Démocrates espèrent transmettre dimanche prochain 28 octobre lors de leur forum à Lacanau. Après le succès du printemps des démocrates, en 2011, qui devait mobiliser les esprits en vue des présidentielles, ceux que l’on nomme les JDems souhaitaient renouveler l’expérience d’un événement voulu convivial et de grande ampleur pour confirmer l’ancrage local d’une formation qui, si elle a assez largement souffert des dernières élections, revendique encore 1500 adhérents et 150 jeunes en Gironde. Plusieurs pointures et cadres du parti sont d’ores et déjà annoncées afin d’assurer l’animation toute la journée, parmi lesquels Fabien Robert, Alain Cazabonne ou encore Joan Taris pour la région, mais aussi Christine Espert, secrétaire générale adjointe du Modem.

L’accueil se fera dès 10H au Cantabria Baccardi, à Lacanau Océan, avant d’entrer dans le vif de la journée qui s’articulera autour de deux temps forts. Un « politico-tweets » le matin, débat d’actualité en lien avec le reste de la France via twitter dont les commentaires seront suivis en direct. Il sera notamment question de chômage, d’emploi et de délocalisations, thèmes chers au Modem, mais aussi de fiscalité ou encore de politique étrangère.

L’UDI ne fait pas peur au ModemLa conférence de l’après-midi sur « demain, quel centre pour quels territoires, quelle France et quelle Europe » fera directement écho à l’actualité politique et au lancement de l’UDI de Jean-Louis Borloo. Un mouvement qui se veut lui aussi fédérateur mais dont la concurrence n’effraie nullement Adrien Debever, président des JDem de Gironde « le Parti Radical et le Modem sont déjà rassemblés ici, dans le département, au sein de l’association que nous avons créé à la fin de l’été, “Gironde au Centre”. Il est certain que nous soutiendrons conjointement, et ce dès le premier tour des municipales, Alain Juppé dont nous partageons le bilan et les projets ». Pour ce qui est du national, Adrien Debever rappelle que François Bayrou en a appelé, lors des journées d’été du Modem, à « une primaire du centre en 2017 pour sortir de la bipolarisation politique qui sclérose le pays et empêche toute réforme ».

Quant à savoir qui serait le candidat commun d’un centre rassemblé, nul ne peut encore le dire, mais le président des JDems affirme que « François Bayrou pourrait tout à fait ne pas se représenter. Après une cure de silence et d’autocritiques, il est sorti du “tout présidentiel” et se concentre actuellement sur les municipales, les européennes, et la gestion d’un parti affaibli financièrement ».

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Gironde À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles