La métropole obtient 3 députés Nupes et 3 députés Ensemble!


La victoire de Nicolas Thierry (Nupes) dans la deuxième circonscription de Gironde vient modifier la configuration parlementaire de la métropole.

Les candidats élus dans la métropole bordelaisePage Facebook des candidats
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 20/06/2022 PAR Cyrille Pitois

Avec des nouveaux élus dans la première et la deuxième circonscription, la métropole bordelaise obtient un certain équilibre au soir du deuxième tour. L’écologiste Nicolas Thierry, pour la Nupes, déloge la sortante Catherine Fabre. Ainsi la Nupes obtient trois circonscriptions avec la réélection des sortants Alain David et Loïc Prud’homme. Avec l’élection du macroniste, Thomas Cazenave dans la première et les réélections des sortants Eric Poulliat et Bérangère Couillard, Ensemble! fait également la passe de trois.

Pas de surprise dans la première circonscription du centre-ville de Bordeaux où Thomas Cazenave, haut-fonctionnaire, directeur interministériel de la transformation publique, et tête de liste En Marche! à la mairie de Bordeaux aux élections municipales de 2020, est élu député depuis dimanche soir. Son élection n’est pas une surprise, mais le score frise les 60% face à la Nupes, Catherine Cestari qui n’a pu combler son déficit de notoriété.

Dans la deuxième circonscription, Nicolas Thierry (Nupes europe Ecologie les verts) confirme sa victoire du premier tour et détrone la sortante Ensemble ! Catherine Fabre. Nicolas Thierry, leader du groupe écologiste au conseil régional emporte son siège de député avec 53,34% des suffrages. Membre du cabinet de Cécile Duflot, lorsqu’elle était ministre sous Hollande, il a pris le pouls de la nouvelle sociologie de la population bordelaise, comme Pierre Hurmic l’a fait aux dernières municipales.

Pas de détail, dans la troisième circonscription, où le sortant Loïc Prud’homme (Nupes) s’offre une réélection avec presque 60% des suffrages. Les reports de voix du premier tour dont il était déjà sorti en avance ont fonctionné à son avantage.  L’élu bordelais du Modem, investi par LREM, Fabien Robert ne fera pas son entrée à l’Assemblée nationale.

A 73 ans, Alain David, l’ancien maire de Cenon, et ancien conseiller départemental, figure du PS de la métropole et député sortant, élu en 2017 en pleine vague macroniste, retrouve très confortablement son siège de député de la quatrième circonscription, sous les couleurs de la NUPES, avec 58,70%. Pour sa première candidature législative Ensemble !, Mélissa Karaca aura du s’incliner face à son concurrent très implanté.

Dans la sixième circonscription, le sortant Eric Poulliat (Ensemble !), élu pour la première en 2017 conserve son siège de député, avec 51,85% des voix. Vanessa Fergeaux-Renaux (Nupes) n’aura pas réussi à inverser la configuration du premier tour. Même configuration dans la septième circonscription ou la sortante Ensemble ! Bérangère Couillard va retrouver son siège grace à 52,71% des voix devançant le candidat de la Nupes, Jean-Renaud Ferran, de Gradignan.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Bordeaux Métropole / Gironde À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles