Budget dans les Landes : primes Covid pour les aides à domicile et plan tourisme


JD
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 17/07/2020 PAR Julie Ducourau

Au premier rang, les élues ; au second rang les élus. En ces temps de distanciation physique, la nouvelle configuration post-Covid de la salle Henri Lavielle a le mérite de rendre encore plus visible la parité de l’assemblée départementale. Au bout de trois heures de débat, les masques, eux, ont commencé à tomber du nez de quelques-uns, malgré l’obligation imminente de rester couvert dans les lieux clos.
Quoi qu’il en soit, les élus ont voté à l’unanimité une prime exceptionnelle Covid de 750€ par salarié à temps plein (au prorata du temps de travail sur la période, sans être inférieure à 500€) pour les professionnels d’établissements et services particulièrement mobilisés pendant le confinement. Au total, c’est 1,8M€ qui sont ainsi abondés par les Landes : 59% pour les personnels des services d’aide et accompagnement à domicile, 10% pour le secteur du handicap, 15% pour les assistants familiaux et autant pour l’aide sociale à l’enfance. Pour M. Fortinon, c’est « un effort financier conséquent que nous faisons pour reconnaître leur investissement et réduire les inégalités de traitement », quand la sénatrice socialiste Monique Lubin se félicitait de la capacité du département à prendre cette mesure pour des personnels qui « n’ont pas été entendus par le gouvernement ».
Bons vacances et déstockage de canardsAutre gros morceau de cette DM1, la validation du plan d’urgence pour le tourisme lancé il y a quelques semaines, incluant entre autres, 204.000€ pour le chèque solidarité tourisme avec la région (déjà 1.350 familles précaires aidées à partir en vacances), et 450.000€ de bons vacances destinés à attirer les touristes dans les Landes. Sans surprise, c’est le littoral qui tire le plus de bénéfice de cette opération Landissimes qui se prolonge à partir de fin août pour l’automne gourmand.
Côté assiette, les collégiens et les résidents des Ehpad landais auront, au trimestre de rentrée, la chance de manger plus de cuisses confites effilochées, manchons et magrets que d’ordinaire. En soutien à la filière gras qui accuse des pertes de 12M€ cette année, le Département a voté une aide au déstockage de viande de canard à hauteur de 150.000€ vers ces restaurations collectives.
Solidarité aussi avec le milieu associatif (1M€ de fonds dédié), la culture (subventions maintenues à ceux en faisant la demande) et le monde de la course landaise qui bénéficie de 153.000€ pour l’entretien des vaches qui ne courront pas cet été dans les arènes landaises, la faute à la crise sanitaire et l’annulation des festivités locales. Et de “nouvelles solidarités” à créer.
Au final, a conclu Dominique Coutière en charge des finances, cette séance laisse seulement 1,8M€ de disponible pour la 2e décision modificative de budget à l’automne, contre 6M€ l’an dernier.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Landes À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles