icone plume

L'ÉDITO

 par Joël AUBERT Joël AUBERT
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
09/06/2019

Ces maires de droite et du centre qui rallient Macron et ouvrent le jeu…

 

En effet, en faisant allégeance au président de la République avec des accents de soutien ferme et massif, y compris au grand débat qu'il a voulu, ils pensent se prémunir de toute candidature de LREM, tout en conservant leur assise électorale et font le pari que le vote « Républicains » tombé au plus bas, ce 26 mai, n'a aucune chance de retrouver un niveau proche de celui de François Fillon à la présidentielle et ne les abandonnera pas. En outre, et ils le soulignent déjà, ils revendiquent moins l'importance d'une étiquette politique pour faire campagne aux municipales que la présentation d'un bilan et l'énoncé d'un programme ; d'ailleurs on notera que dans la tribune, publiée par le Journal du Dimanche, ils mettent en avant, un premier « défi », bien dans l'air du temps : « le défi environnemental et la nécessaire transition écologique de nos territoires . »

Le message adressé à cette France qui a voté EELV, voilà deux semaines, est à cet égard intéressant à noter ; il a des allures de précaution qui ne se révèleront peut être pas superflues. Car, dans le paysage né des élections européennes, l'apparition des Verts à un niveau où les sondages ne les situaient pas pourrait connaître de vrais prolongements aux municipales avec, de surcroît, la confirmation du réveil des jeunes observé aux européennes. Yannick Jadot ne fait d'ailleurs pas mystère de son intention de transformer l'essai, encouragé en cela par un Noêl Mamère qui affirme cette semaine dans l'Obs: "C'est à partir de l'écologie que les villes doivent être gagnées, en sortant des accords d'appareil." Les socialistes et leur premier secrétaire n'y croient guère mais pourtant, ici et là, des accords sont prévisibles. Et, à la droite de la droite, le Rassemblement national se prépare à récupérer aux municipales des électeurs "Républicains" qui, en particulier ne reconnaissent pas l'hôte de l'Elysée.

La démarche des "72" se veut unitaire et assise sur la force de la démocratie communale; il est prématuré d'assurer qu'elle participe de la recomposition du paysage. Le paradoxe serait qu'elle soit à la source de nouveaux clivages dont le local serait le terrain d'expérimentation.

 

 

A lire ! Éditos précédents