Naissance d’un cluster cuir en Nouvelle Aquitaine


archives Claude Hélène Yvard
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 26/11/2016 PAR Claude-Hélène Yvard

La région Nouvelle Aquitaine concentre un nombre important d’entreprises qui ont à la fois une activité nécessitant de compétences et des connaissances liées au travail du cuir. Cela représente une centaine d’entreprises pour quelque 4800 emplois. Bon nombre d’entre elles ont un positionnement haut de gamme, voire du luxe. Parmi elles, on trouve quelques fleurons de l’économie périgourdine : CWD à Nontron, Repetto, Hermes, Chamberlan. En Dordogne, l’industrie du cuir et du luxe, occupe 15 % des salariés du Département. Et il s’agit d’emplois non délocalisables. 
Depuis plusieurs années, Le PDG de CWD,  Laurent Duray s’est engagé, aux côtés d’autres partenaires autour d’un projet expérimental de création d’une filière de cuirs de qualité. Circonscrit sur le Périgord vert, ce projet regroupe plusieurs acteurs de la filière : les tanneries de Chamont, deux abattoirs (Thiviers et Ribérac) et 26 éleveurs bovins. En 2014, cette démarche de structuration de la filière cuir en Nord Dordogne trouvait son prolongement dans la création du Pole d’excellence des métiers du cuir et du luxe, situé à Thiviers, inauguré en septembre 2014. Ce centre est destiné à répondre aux besoins de formation  et de qualification des personnels des entreprises du secteur.  

Concilier excellence et développement des territoires 
C’est à partir de ces initiatives et cet historique, que le Conseil régional a souhaité conforter cette dynamique en créant un cluster (un groupement d’entreprises) à l’échelle désormais de la Nouvelle Aquitaine, démarche soutenue par le conseil départemental de la Dordogne. Les clusters se situent aujourd’hui au cœur de la stratégie de développement économique et d’innovation de la Région Nouvelle-Aquitaine. Ces écosystèmes d’innovation et de croissance, qui s’inscrivent dans une perspective de développement des entreprises, d’ancrage local des activités et d’attractivité, permettent de concilier filières d’excellence et développement des territoires. Ce cluster basé à Thiviers (24), dans les locaux du lycée des métiers du cuir, doit faciliter les coopérations et échanges entre les acteurs pour dynamiser la filière.  La future cité du cuir de Saint-Junien (87) y sera associée.
Ce groupement se construira à travers une logique d’intégration verticale de l’ensemble des entreprises de la filière : de la fourniture d’une matière première (peaux) de qualité (éleveurs, tanneries) jusqu’à la production industrielle et l’accès à de nouveaux marchés, notamment un développement à l’international. Il s’articulera autour de quatre axes : approvisionnement, développement des compétences, outil de production, innovation. Cette naissance répond à plusieurs attentes : consolider et développer l’emploi sur l’ensemble de la filière, répondre à la demande des transformateurs d’avoir de la matière première de qualité, mise en lumière de l’excellence locale et régionale. Le programme d’actions devrait démarrer au cours du premier trimestre 2017. 

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Dordogne À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles