La filière cuir recrute !


Michel Dartenset 2019
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 09/12/2019 PAR Sybille Rousseau

Hermès, Repetto ou encore Weston. Ces grandes marques symbolisant le luxe et le savoir-faire à la française résident toutes en Nouvelle-Aquitaine. Et elles possèdent un autre point en commun celui de peiner à recruter de la main d’œuvre. « Non, nous ne tirons pas la sonnette d’alarme aujourd’hui, assure Laëtitia Doulcet, animatrice du cluster ResoCUIR, mais c’est vrai que nous souhaitons vivement ouvrir la porte et faire connaître tous les métiers inhérents au cuir. » Ainsi depuis deux ans et demi maintenant, accompagnée de toute son équipe, Laëtitia Doulcet s’affaire à communiquer, mettre en lumière et initier jeunes et moins jeunes à ce secteur d’activité.

Les Portes du Cuir, un levier fédérateur
Le cluster ResoCUIR a donc vu le jour en 2017 et aujourd’hui il se compose de 63 membres. « Entreprises, artisans, collectivités territoriales et EPCI, partenaires socio-économiques et recherche – innovation – formation, tous nous travaillons main dans la main à l’essor de notre filière. » Ainsi, de nombreuses actions sont mises en place chaque année pour promouvoir ces professions. En septembre dernier, le cluster a organisé une nouvelle édition des « Portes du Cuir » à Saint-Junien, en Haute-Vienne, sur le thème de « la responsabilité environnementale des entreprises ». Trois tables-rondes étaient proposées autour de « l’entreprise responsable », « l’économie circulaire » et « l’éco-conception ». Cet événement est né en 2013 et permet la mise en réseau des acteurs du territoire en l’espace de trois jours. « C’est un véritable levier qui incite à créer des interactions et des projets communs ». L’occasion également de présenter les offres d’emploi de la filière. Un espace recrutement et formation est érigé au cœur de ce salon et 95 curriculums vitae ont pu être ainsi déposés. Prototypiste, monteur, technicien, cordonnier réparateur, gainier, coupeur, piqueur, agent de maintenance et technicien logistique sont autant de métiers qui sont aujourd’hui en manque criant de main d’œuvre.

La filière cuir recrute


Un plateau technique au service de la filière
Le cluster ResoCUIR Nouvelle-Aquitaine, qui est basé à Thiviers en Dordogne, possède également un plateau technique mis à la disposition des entreprises et des centres de formation. Ce matériel peut servir par exemple aux entreprises pour tester grandeur nature des postulants comme des jeunes en apprentissage. Il permet également de créer une mixité en accueillant différents publics pour les sensibiliser aux métiers. « Ainsi, il n’est pas rare de recevoir ensemble des demandeurs d’emplois jeunes ou moins jeunes, des personnes en reconversion professionnelle et des apprentis abritant tous la même compétence, le savoir-être. » Ce pôle devient ainsi « une interface, un facilitateur de rencontre » pour tenter de trouver une solution au manque de main d’œuvre. « Aujourd’hui, nous souhaitons vraiment décomplexer les gens par rapport à notre filière. La porte est grande ouverte à tous », conclut Laëtitia Doulcet.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Dordogne À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles