Immobilier: Pichet, le groupe aquitain qui monte qui monte


Aqui.fr
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 07/10/2014 PAR Solène MÉRIC

Si la promotion immobilière est le métier historique du groupe, et reste le cœur de son activité, le secret de la réussite développée par Patrice Pichet et ses collaborateurs, c’est d’avoir développé une logique de l’immobilier intégré. «Nous ne sommes pas un pure player de la promotion immobilière mais nous proposons un package de compétence: de la conception à la vente des biens». Et pour cause, le groupe, qui a aujourd’hui 25 ans, cumule cinq métiers : «la promotion immobilière, l’administration de biens, la foncière patrimoniale, l’exploitation hôtelière via la marque All Suites (4000 lits) et enfin, depuis 2010, l’activité viticole, avec l’achat du Château Les Carmes Haut-Brion».
Une palette de compétences qui (hormis l’activité viticole, un peu à part) est «un point fort du groupe» dans la conquête des marchés explique Patrice Pichet. En matière de projet d’aménagement urbain, «lorsque nous remportons un marché, les acteurs locaux n’ont qu’un seul interlocuteur face à eux, qu’il s’agisse de discuter sur les parties logement, commerces ou encore parking, ce qui n’est pas le cas avec nos concurrents qui doivent constituer des équipes pour répondre au concours». Une multitude de compétence qui est aussi pour Patrice Pichet, une garantie de «la qualité du service et de l’accompagnement du client tout au long de la vie du bien, sa conception, sa gestion et éventuellement sa location ou revente». Une compétence multicasquette qui a amené un volume d’activité de quelques 450 M€ en 2013, pour un résultat de 20M€ avant impôts.

Une trentaine de programmes en Île-de-FranceUn modèle qui a fait ses preuves en Aquitaine, et que le groupe réplique ailleurs sur le territoire national. En effet, Pichet a installé des directions territoriales, certes dans le Sud-Ouest mais aussi à Lyon, Lille ou encore Paris. L’Île de France concentre d’ailleurs beaucoup les attentions du groupe, qui commence à voir les retombées d’un travail mené depuis 10 ans sur la conquête de marchés sur cette région. Autant de marchés gagnés qui expliquent la progression du groupe. Actuellement «une trentaine de programmes sont en cours en Île-de-France. D’ici trois ans, nous produirons 1000 nouveaux logements par an en Île de France, soit une bonne moitié de la production du groupe», prévoit le PDG. En effet cette année, au total, le groupe a vendu 1700 lots pour 2000 lots produits. L’activité parisienne, au sens large, représentera donc une part significative du chiffre d’affaire. De quoi justifier l’installation d’une nouvelle direction régionale à Paris dans un immeuble de 2500 m2 acquis pour 18M€ près de la place Beauvau.

Projet emblématique à Bordeaux-BastidePour autant, bien sûr l’activité en Aquitaine et dans la métropole bordelaise perdure pour le groupe qui vient de lancer divers projets sur l’agglomération, en lien avec les nombreux chantiers de renouvellement urbain. Le groupe Pichet est donc présent à Mérignac, sur l’opération campus à Talence, l’Opération d’intérêt national Bordeaux Euratlantique, les Bassins à Flot ou encore Bordeaux-Bastide qui abrite d’ailleurs un des plus «emblématiques» selon Thierry Delorge, Directeur de la Coordination Commerciale du Groupe. Il s’agit de la résidence “l’Avant-Première” située juste derrière le cinéma Mégarama. Livré en 2017, ce projet vient mettre un point final à la ZAC Coeur de Bastide. Il comportera 330 appartements du T1 au T5, des commerces en pieds d’immeubles et un parking de 850 places sur 3 sous-sol dont une partie sera dédié au cinéma, et le reste aux habitants.
Sur Bordeaux-Euratlantique, le groupe Pichet prévoit la réalisation d’un immeuble en bois à R+5 à l’entrée de la ville dont le permis de construire vient tout juste d’être déposé. Il comprendra des bureaux et des appartements et si la commercialisation n’est pas encore ouverte, le groupe reçoit déjà de nombreuses propositions, assurent les responsables.

Conséquence tangible de cette dynamique d’entreprise, le groupe de 700 employés recherche une soixantaine de collaborateurs à travers la France dont la moitié pour de la création de poste.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
On en parle ! Gironde À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles