En Lot-et-Garonne, ouverture d’un Center Parcs en 2018 !


Center Parcs
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 24/04/2014 PAR Sybille Rousseau

C’était un secret bien gardé… « Nous y travaillons depuis 2 ans », confie Jacques Bilirit, président de la commission développement économique, tourisme et politiques contractuelles du Conseil général de Lot-et-Garonne. « Et depuis 2 mois nous sommes sûrs de son implantation dans notre département », renchérit Pierre Camani, le président du CG47. En 2018, un Center Parcs ouvrira ses portes en Lot-et-Garonne. « C’est une opportunité exceptionnelle », explique Pierre Camani. « Ce projet permettra de créer entre 250 et 500 emplois pendant les travaux, et 300 permanents en activité, attirera de nombreux touristes et créera du coup de l’attractivité. Il arrive à point nommé dans un département en plein essor ! ». Ce projet est estimé à 170 millions d’euros. 25 à 30 millions d’euros de fonds publics sont susceptibles d’être utilisés pour sa concrétisation. Pourquoi un Center Parcs en Lot-et-Garonne ? « Habituellement, nous implantons les Center Parcs au nord de la Loire, car construire des espaces aquatiques dans des régions où la météo n’est pas avantageuse est plus logique. Mais là, en Lot-et-Garonne, notre projet est différent, justifie Jean-Michel Klotz, le directeur général adjoint du groupe Pierre et Vacances en charge du développement. Il est plus petit car la zone de chalandise est plus faible que dans d’autres secteurs. Aussi, nous avons choisi le Lot-et-Garonne car c’est un département qui se situe à mi-distance de Bordeaux et de Toulouse. Il possède des accès autoroutiers et ferroviaires. Il est touristique. » L’un des principaux soucis de l’entreprise est le respect de l’environnement. « Nos cottages sont en bois et répondent à la norme HQE, haute qualité environnementale et nous utilisons des énergies renouvelables pour le fonctionnement. En Lot-et-Garonne, le bois sera très certainement privilégié ». Où se situera le Center Parcs lot-et-garonnais ? Les premiers coups de pioche devraient être donnés en 2016. Mais avant cela, les élus et le directeur de Pierre et Vacances doivent trouver le secteur d’implantation. D’ors et déjà, certains prêchent pour leur paroisse… à l’image de Raymond Girardi, président de la commission agriculture, forêt et environnement du Conseil général, arborant un sourire empreint de malice : « vous cherchez un espace boisé, d’une surface de 100 à 150 hectares, plat, près d’un échangeur autoroutier. Et bien mon secteur, celui des Landes de Gascogne, répond à tous ces critères ! ». Mais ce n’est pas chose aisée de choisir un lieu. « Il faut s’attendre à des levées de boucliers des écologistes et des élus. Demander des autorisations de construction. L’administration peut prendre du temps. Changer peut-être un Plan local d’urbanisme. Bref, de nombreux obstacles sont à prévoir », précise, conscient, Jean-Michel Klotz.
Pierre Camani, lui, espère avoir déterminé le lieu en juin prochain…

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Lot-et-Garonne À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles