Bilan touristique : 6,1 millions de nuitées à Bordeaux en 2018


Marianne Chenou
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 14/03/2019 PAR Marianne Chenou

Le bilan touristique de l’année 2018 s’avère extrêmement positif pour la métropole bordelaise. Inclus dans les 6,1 millions de nuitées, 1 million de nuitées comptabilisées par Airbnb ou Abritel. Avec un taux d’occupation de l’hôtellerie de 74,2 %, Bordeaux se place en tête des villes françaises. L’attractivité de la métropole n’est plus à prouver, puisque 16 % des nuitées sont localisées à Mérignac, et 4,2 % à Pessac. 700 chambres ont été ouvertes durant l’année, au sein d’un parc de 16 000.

Des chiffres très satisfaisants au vu des difficultés conjoncturelles de l’année 2018 : grèves à la SNCF et chez Air France, Coupe du monde de football, canicule et gilets jaunes sont autant d’événements qui ont perturbé les prévisions touristiques bordelaises.

Des lieux culturels toujours vecteurs de curiosité

Du côté des musées, le compteur affiche une très légère baisse du nombre de visiteurs (-1 %). Cependant, avec 1,28 million d’entrées, les musées bordelais attirent toujours. La fréquentation de la Base sous-marine explose avec +142 % de visiteurs. La pôle position pour les monuments revient à la tour Pey-Berland qui représente à elle seule 55 % des visites.

L’aéroport se porte bien également. « Nous allons dépasser le mois prochain les 100 destinations au départ de Bordeaux-Mérignac, et l’État a validé un plan d’investissement de 130 millions d’euros pour moderniser et agrandir les structures existantes », a insisté Patrick Seguin, président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Bordeaux Gironde. Avec 6,8 millions de passagers en 2018 (+9,3 %), l’aéroport sera renforcé cette année par la desserte de Moscou, Montréal, Helsinki, Copenhague et Cracovie. Même constat pour les escales maritimes, avec 33 000 passagers (+20 %). En 2019, un nombre record de 57 escales est prévu, pour 44 000 passagers estimés.

Les touristes internationaux sont d’ailleurs de plus en plus nombreux, en hausse de 13 %. En tête, les Espagnols, les Britanniques et les Américains. On dénombre 3734 établissements touristiques à Bordeaux, pour un total de près de 17 000 employés. Un chiffre qui a augmenté de 35 % depuis 2010. Ce boom de tourisme est d’autant plus clair comparé à l’augmentation du nombre d’emplois sur la métropole qui n’est « que » de 13 % sur la même période.

Le tourisme d’affaires : la stabilité assurée

Les professionnels sont de plus en plus nombreux à venir à Bordeaux. Désormais, le tourisme dit d’affaires représente 53 % de la fréquentation. Une tendance qui devrait se poursuivre en 2019 avec l’ouverture d’un nouveau hall au Palais des Congrès, « si nous arrivons à convaincre les étrangers de venir », précise Patrick Seguin. En effet, les mouvements sociaux semblent échauder les professionnels étrangers, notamment américains et australiens, aux dires du président de la CCI Bordeaux Gironde.

Avec une augmentation de 40 % du tourisme d’affaires sur l’année 2018, cela permet à Bordeaux d’affirmer de solides bases touristiques. L’impact des gilets jaunes commence nettement à se faire sentir au niveau du tourisme de loisirs. « Sur les visites de l’hyper centre, nous sommes à -20, -30 % depuis le début de l’année. Nous avons parfois été obligés de fermer l’office de tourisme, et le samedi, les visites sont purement et simplement annulées », mentionne Stephan Delaux. Toutefois, les hôtels de la métropole ne semblent pas subir une telle dégringolade, seul le cœur de ville reste touché par les mouvements sociaux.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Gironde À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles