Pose de la première pierre du nouveau bâtiment du campus Montaigne-Montesquieu


Marianne Chenou
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 27/03/2019 PAR Marianne Chenou

La pose officielle de la première pierre a révélé des travaux déjà bien avancés, avec les fondations d’un amphithéâtre dévoilées. L’architecte du projet, Joe Vérons, a expliqué avoir pensé un bâtiment aligné dans la perspective de ceux déjà existants sur le campus. Mais modernité oblige, l’environnement est aussi de mise dans la construction. « L’ensemble des arbres du terrain ont été conservés, à la demande de tous les acteurs », précise l’architecte. La consommation énergétique de ce nouvel espace sera réduite, ce qui lui a permis d’obtenir le label « Bâtiment biosourcé » ainsi que le label « Haute qualité environnementale ».

Chantier Université Bordeaux

Manuel Tunon de Lara, président de l’Université de Bordeaux, a mis du cœur à l’ouvrage lors de la pose de la première pierre. Il a salué un bâtiment « dont les usages seront mixtes », à la fois tourné vers l’enseignement mais également vers la recherche, plusieurs laboratoires y seront installés. « Nous avons des laboratoires de très haut niveau dans le domaine économique », a mentionné le président de l’université.

Il a également déploré des préfabriqués trop longtemps légions au sein du campus : « nous avons été un peu honteux de garder pendant des dizaines d’années ces constructions de fortune pour accueillir les étudiants ». Aujourd’hui présents pour « un temps de transition », ils devraient rapidement disparaître à l’horizon 2020, une fois l’édifice achevé.

Le recteur d’académie de Bordeaux, Olivier Dugrip, s’est également réjoui de l’avancée du projet : « Ces chantiers sont emblématiques du dynamisme et de l’attractivité de l’Université de Bordeaux ». Une construction qualifiée « d’ambitieuse » par le recteur, qui permettra d’intensifier « les relations avec les institutions et les entreprises ».

Chantier Université Bordeaux

Un bâtiment cofinancé par les partenaires institutionnels

La réalisation du bâtiment H coûte 20 millions d’euros et est financée à hauteur de moitié par la région Nouvelle-Aquitaine. Des financements annexes viennent compléter l’investissement régional : la métropole, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et la Banque des Territoires ont notamment contribué au projet.

Gérard Blanchard, vice-président de Nouvelle-Aquitaine a expliqué les moyens mis en œuvre par la région par la volonté de rendre le territoire « très visible sur le plan de l’enseignement supérieur et la recherche ». « Un nouveau bâtiment, c’est aussi l’expression d’une stratégie universitaire, ce ne sont pas seulement des structures construites », poursuit-il.

Autre partenaire, la BEI, qui est extrêmement impliquée aux côtés des campus bordelais. Dans le cadre des 100 millions d’euros investis depuis 10 ans au sein de l’Opération Campus, « ce sont 4 millions qui ont été alloués à la construction du bâtiment H », explique Tanguy Desrousseaux, directeur général en charge des actions France de la BEI.

Cette nouvelle Maison de l’Économie sera prête en juillet 2020 pour que les étudiants puissent l’investir dès la rentrée suivante.

Chantier Université Bordeaux

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Gironde À lire ! CULTURE > Nos derniers articles