Le Reggae Sun Ska veut rester en Médoc


Reggae Sun Ska
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 19/04/2019 PAR Romain Béteille

Divorce compliqué

Malgré une édition 2018 plutôt compliquée, les quelques mois d’urgence dans laquelle s’est faite l’organisation aura tout de même permis à 27 000 festivaliers de se déplacer sur le site du domaine de Nodris, à Vertheuil (Médoc), pour pouvoir assister au concert de la cinquantaine de groupes à l’affiche de l’un des plus gros festivals de la région.

Après avoir occupé pendant quatre ans le domaine universitaire, le Reggae Sun Ska a effectué l’an dernier sa migration à 65 kilomètres de là et réduit assez considérablement sa capacité d’accueil (65 000 entrées en 2017) après quelques complications (notamment des dépôts de plainte de riverains) et un courrier des maires des communes alentours plutôt explicite. Pourtant, lorsqu’on regarde la programmation de la vingt-deuxième édition du festival de musiques actuelles, on ne peut s’empêcher ni de penser que cette année de transition n’était qu’un tremplin pour mieux rebondir, ni de se dire que l’inscription du reggae jamaïcain au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco ne pouvait qu’aider à ce nouveau souffle.

Menu éclectique

Jugez plutôt : du 2 au 4 août prochain, le festival verra défiler des têtes d’affiches dépassant, pour certaines, largement le simple spectre des connaisseurs. La “lionne de la jungle” Calypso Rose, le sulfureux Buju Banton (également de passage au Summerjam de Cologne), l’habitué Alpha Blondy, la référence du reggae roots Don Carlos, les rois du trip-hop Morcheeba, l’aîné de la fratrie Ziggy Marley ou l’initiateur du “sweggae” Patrice Bart-Williams, les français de Dub Inc ou la brésilienne Flavia Coelho font ainsi partie de la vaste programmation qui s’étalera sur les trois jours de l’évènement.

Si vous voulez tout voir et tout écouter, il vous en coûtera d’ailleurs 95 euros (c’est le prix du pass trois jours en prévente) ou une quarantaine d’euros pour la journée. A noter qu’un espace spécialement dédié aux enfants (de zéro à douze ans) fera son retour. Animé par l’espace jeunesse de Pauillac, il proposera de nombreuses animations et des sessions musicales avec des artistes issus de la programmation. 

Nouveau propriétaire ?
Si, globalement et malgré une jauge de spectateurs en baisse, le “retour” aux sources de l’an dernier a été salué par de nombreux festivaliers, le Reggae Sun Ska pourrait bien rester dans son nouvel ilôt de plus de 30 hectares. En effet, le département de la Gironde pourrait bientôt racheter le domaine de Nodris. Cette intention avait déjà été mentionnée en octobre 2018 lors de la signature d’un Contrat Ville d’équilibre avec la communauté des communes du Médoc Coeur de Presqu’île et la commune de Lesparre-Médoc.

Début avril, le président du conseil départemental, Jean-Luc Gleyze, a donné des premiers éléments sur ce que devrait être un vaste projet “à la Darwin”, qui viendrait conforter indirectement la nouvelle place du Reggae Sun Ska dans le paysage : débats, expositions, projets locaux d’économie sociale et solidaire, création d’une micro-ferme en maraîchage pour alimenter les cantines du secteur, fabrique à idées… les entrées ne manquent pas, et le département assure que le projet pourrait même n’être qu’un “ballon d’essai” voué à se renouveler. Le département pourrait ainsi se porter acquéreur du domaine pour 1,48 million d’euros. Le projet sera discuté en plénière départementale lors de la prochaine assemblée, en juin. Et assurer, du même coup, un avenir tout tracé aux rois du reggae made in Gironde.

L’info en plus : la programmation complète et toutes les informations pratiques sur l’édition 2019 du Reggae Sun Ska sont à retrouver sur le site internet www.reggaesunska.com

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! CULTURE > Nos derniers articles