Emouvantes « Citations » d’Amos Gitaï à la Base Sous-marine de Bordeaux


Evento Bordeaux
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 12/10/2009 PAR Solène MÉRIC

L’homme d’abord. Ce cinéaste israélien, plusieurs fois nommé au festival de Cannes, qui s’empare pour la première fois d’une caméra à 23 ans alors qu’il part faire la guerre du Kippour, est de ses réalisateurs controversés en son pays pour ses prises de position libres, et indépendantes des courants de pensées encouragés par l’Etat Israëlien. Car s’il est un sujet qu’Amos Gitaï affectionne particulièrement dans sa filmographie, c’est, de prés ou de loin, l’histoire du Moyen-orient, notamment à travers des thèmes tels que le territoire, l’exil ou encore l’utopie. Des sujets lourds donc, où les souffrances de chacun sont traitées avec le même égard, qu’il soit Israélien ou Palestinien. Le genre de films qui, même dans la plus banale des salles de cinéma vous ébranle.

Ambiance lourde et bruyante
La base sous-marine de Bordeaux, avec son architecture d’un seul bloc, sombre et froide ou le moindre pas y raisonne à l’infini, est le lieu bordelais chargé d’histoire et haut symbole de l’occupation militaire pendant la seconde guerre mondiale. Le lieu idéal, finalement, pour cette exposition. Avant même d’y entrer, s’entend l’écho de la quinzaine de films et documentaires projetés à l’intérieur. Avant même d’y entrer, vous percevez déjà les sonorités confuses des films mêlés. Cette ambiance lourde et bruyante, une sorte de capharnaüm cauchemardesque, vous touche et vous intrigue avant même de vous engouffrer dans l’entrée sombre de la Base. Il se passe quelque(s) chose(s) de grave à l’intérieur, dont vous ne sortirez pas indifférents.
Didier Faustino a avoué avoir eu les larmes aux yeux devant cette exposition. Confidences pour confidences, il n’a pas été le seul…

Solène Méric

Photo : Evento Bordeaux

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Gironde À lire ! SPÉCIAL > Nos derniers articles