Aquitaine: les lauréats du concours scolaire de la LICRA


LICRA Bordeaux et Gironde
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 06/06/2013 PAR Aurélie Gruel

« Il faut lutter contre les mots qui tuent », déclare Gérard Boulanger, Conseiller Régional, lors de l’ouverture de la cérémonie des récompenses du concours de la LICRA. Tel est en effet le rôle de l’association: lutter contre toutes les formes de racismes et de discriminations. Pour l’occasion, 200 collégiens et lycéens de la région Aquitaine ont réalisé des travaux, des minis films et bandes sons, pour illustrer, dénoncer, apporter un témoignage sur ce fait de société. Les présentations sont diverses. Lors de la restitution des travaux, le film « La vérité des opprimés » réalisé par les élèves du collège Saint-Joseph de Libourne, aura été remarqué. Deux visages, deux êtres qu’en apparence tout oppose, à l’écran semblent si proches : face à face, noir et blanc. En fond sonore, un rap scande : « Noirs ou blancs, nous sommes tous les fils d’Adam, nous avons tous le même sang ». Tel est le regard apporté par ces adolescents. Des mots qui résonnent, forts de sens et de convictions. Ils gagneront le prix Léon Levy. Une récompense qui selon le jury se veut à la hauteur du travail fourni. Plus tard, on retrouve le mini film « Bienvenue chez les Chtomates » mettant en scène des tomates rouges, jaunes, vertes et séchées qui même si elles se rejettent de par leurs différences, forment ensemble les meilleurs salades. Une mise en scène légère qui dégonfle la dureté de l’acte dénoncé. Car c’est bel et bien de cela qu’il s’agit. De casser les préjugés afin de défendre les valeurs du vivre-ensemble. Ce film réalisé par les élèves du collège de Carbon-Blanc remporte le 3e prix des collèges. Autant d’actions remarquées, valorisées et récompensées par le Conseil Régional d’Aquitaine fier de l’investissement de ses jeunes.

Clotilde Chapuis, Présidente de la LICRA Bordeaux et Gironde ajoutera sincère : « A travers cette cérémonie on constate qu’il y a une réelle prise de conscience au niveau de la jeunesse. Je reste persuadée que l’action doit être menée vers les jeunes car ils représentent l’avenir. Très vite, nous devons les sensibiliser au problème et les aider à comprendre que le racisme n’est pas une opinion. C’est un délit. »

En outre, l’année 2014 se profile comme étant l’année de lutte contre le racisme. Le 11 juin prochain, la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme met en place une application smartphone qui fera de chaque utilisateur un citoyen responsable. Cet application sera connue sous le nom de « Citoyens, effaçons le racisme de nos murs ». En un signal, un acte raciste ou des propos injurieux pourront être dénoncés. Une avancée technologique qui nous rappelle que nous sommes tous concernés.   

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles