Vin : L’IVBD, une interprofession commune pour les vins de Duras et de Bergerac


CID
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 12/11/2014 PAR Sybille Rousseau

Un service plus performant en matière économique, en proposant une analyse des marchés renforcée ; un service plus performant en matière technique, en assurant un suivi des vignobles et en travaillant collectivement à l’amélioration qualitative et économique des productions ; et un service plus performant en matière de promotion, en mutualisant les moyens des deux vignobles. Tel est le triple objectif de l’IVBD qui vient de naître entre les vins de Duras et de Bergerac. Le fonctionnement de l’IVBD Cette IVBD fonctionne comme une association. Un conseil d’administration la dirige. Il est composé de 22 membres, un collège producteur de 11 membres (8 issus de la fédération des vins de Bergerac et 3 du syndicat des vignerons de Duras) et un collège négoce de 11 membres (issus de la fédération des négociants en vins de Bergerac et du sud-ouest). Le bureau, quant à lui, est composé de 6 membres (3 producteurs et 3 négociants dont un vigneron de Duras). Pour Alain Tingaud, le président du CID, le Conseil Interprofessionnel des vins de Duras « le nombre de sièges (3/11) qu’occupent les vignerons de Duras au sein du conseil d’administration, eu égard à la taille respective de chacun des deux vignobles, symbolise un geste fort de la filière bergeracoise ». Des commissions et des ateliers, ouverts à tous les vignerons et négociants de la filière des vins de Bergerac et de Duras, travailleront à l’élaboration des projets sous l’impulsion du bureau. Ces projets seront ensuite validés par ce même CA. La communication… un axe fort de l’IVBD… L’IVDB agit sur cinq axes : technique et qualité, communication, économie et études, administratif financier, boutiques et maisons des vins. La communication sera un service fort de l’interprofession. 70% des cotisations interprofessionnelles y seront affectées. Aussi, chose importante, chaque vignoble gardera son identité : pour Bergerac « les vins de Bergerac des moments nature » et pour Duras « Les rebelles d’Aquitaine ». Une signature vins du sud-ouest réunira les deux vignobles. Une IVBD opérationnelle Illustration notoire sur le terrain de cette IVBD : Corinne Lacombe, permanente actuelle du CID garde un bureau à la Maison des Vins de Duras et, dorénavant, est responsable pour les vignobles de Bergerac et de Duras du développement touristique et des relations et de la communication internes. Egalement, depuis octobre, les permanents de Bergerac et de Duras se concertent pour reprendre tous les programmes en cours et, notamment, répartir tous les dossiers gérés actuellement par le CID entre les différents services de l’IVBD, rechercher les synergies entre les dossiers et proposer de nouvelles pistes d’actions pour la communication.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Dordogne À lire ! AGRICULTURE > Nos derniers articles