Vendanges: le temps d’un grand sauvignon au château Bertinerie


Aqui.fr
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 01/09/2020 PAR Joël AUBERT

Les prélévements effectués à la veille de la vendange – elle était le 12 septembre l’an passé – ont, en effet, mis en valeur le potentiel de ce millésime 2020: un degré de 13,2 en moût, une belle maturité pelliculaire et une vendange parfaitement saine avec l’heureux effet d’une petite pluie de ces derniers jours, bienvenue quoique tardive. Et une perspective, tout à fait adéquate, de rendement de 50 hectolitres-hectare.

Cette vendange, sur un terroir connu pour aimer les blancs, avec un vignoble conduit en lyre, va être l’objet de toutes les attentions pour produire un grand vin : une macération de quinze heures avant d’être pressée, placée sous gaz carbonique puis être débourbée, à froid, sans adjonction de soufre avant de commencer sa fermentation en barriques neuves.

L’occasion pour Eric Bantegnies qui, avec son frère Frantz, est aux commandes de cette propriété phare de l’appellation, et qui est attentif aux conditions de travail de ses équipes, de rappeler que ” si l’on peut faire du vin blanc facilement, le faire bien est difficile, surtout lorsque l’on a l’exigence de faire des vins qui puissent se conserver plusieurs années, tout en étant capables d’exprimer leur richesse au fil du temps.” Autant de qualités déjà reconnues, le millésime 2018 ayant, notamment, figuré en tête du plamarès du Concours mondial du sauvignon de l’an passé, avec l’une des médailles d’or attribuées. La récompense d’un travail de fond, en blanc comme en rouge, dont la cueillette des malbecs s’annonce, sans pour autant pouvoir dissiper les inquiétudes à Bertinerie, comme dans beaucoup d’autres propriétés girondines, face à la crise qui est là. Des marchés devenus compliqués ou atones, partout dans ce contexte de guerre commerciale et de taxation américaine, avec l’espoir encore fragile d’une reprise des affaires avec la Chine.

 

 

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Gironde À lire ! SAVEURS D'AQUI ! > Nos derniers articles