Vinitech-Sifel : l’innovation pour une réduction drastique des intrants


SR
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 22/11/2018 PAR Sybille Rousseau

Suite aux Etats Généraux de l’Alimentation, la filière viticole s’est engagée en exprimant sa volonté de mettre en place un plan de viticulture durable pour répondre aux enjeux sociétaux, environnementaux et économiques. Dans ce contexte, un renforcement de la recherche et de l’innovation est indispensable.
En cette matinée du 21 novembre, Carine Magot, responsable service « vignes » chez les Vignerons de Buzet (47), armée d’un power-point, a présenté dans le menu le projet OISEAU, Optimisation de l’Epandage Automatisé. « Les enjeux de ce projet, précise-t-elle, en introduction, sont la réduction des intrants, l’assistance à la conduite et la viticulture de précision ». Ce projet vise à proposer au viticulteur un système clef en main d’épandage géolocalisé automatique. « Cet outil doit être indépendant des systèmes constructeurs et accessible en termes de coût. Aussi, le viticulteur doit garder la possibilité de prendre la main sur le système. »
L’utilisation de cet OAD comprend trois étapes qui permettent de réaliser des cartes de vigueur et de zonages à partir de données agronomiques et de mesures relevées. Des cartes de modulation des doses de fongicides et des cartes de modulation de la fertilisation sont ainsi établies. Ces informations sont accessibles sur une interface tablette, une console de conduite et de traçabilité qui envoie ces données via un boitier électronique permettant ainsi de réguler automatiquement la dose. « Aujourd’hui, de nombreux objectifs restent encore à définir, précise Carine Magot, parmi lesquels, la réalisation des interfaces web de saisies/programmations des interventions, le lancement de la réalisation des boitiers de navigation, les tests d’efficacité plein champ et l’étude de la fabrication et de la distribution du produit fini. » En 2019, les premiers tests d’efficacité devraient être mis en place.

Conférence Comment relever le défi de la transition écologique au vignoble?

DeciTrait « pour aller encore plus loin »Autre innovation présentée lors de cette conférence, DeciTrait. Un OAD, un Outil d’Aide à la Décision porté par l’IFV et huit autres partenaires, dont l’INRA, Les Chambres d’agriculture 31 & 33 et Montpellier SupAgro. « C’est un outil très simple d’utilisation », assure Alexandre Davy, de l’IFV. L’objectif principal de ce projet CASDAR est de créer un système expert opérationnel permettant de collecter automatiquement l’ensemble des informations nécessaires à la gestion de la lutte phytosanitaire vis-à-vis des principales maladies cryptogramiques de la vigne – mildiou, oïdium, black-rot, botrytis – puis de bâtir une stratégie de traitement personnalisée et adaptée à chaque exploitation (positionnement des traitements et doses à appliquer) afin de réduire les quantités de pesticides utilisés. Cet OAD développé comportera plusieurs volets : la gestion des traitements, des obligations réglementaires et le respect des bonnes pratiques visant à limiter l’apparition de résistances. « Le but premier est de rationnaliser les interventions fongicides afin notamment de faire progresser les exploitations les plus consommatrices d’intrants et leur permettre de réduire l’écart qui les sépare des exploitations les moins consommatrices. »
Si Optidose était une base solide pour adapter les doses, DeciTrait lui « permet d’aller beaucoup plus loin ». Il récupère automatiquement les données météo localisées, les prévisions ainsi que les données modélisées. Il mentionne les dates possibles et les doses des prochains traitements à effectuer. Il expertise les traitements effectués. Il permet d’accéder à une base de données complète sur les PPP. Il aide au respect de la réglementation. Bref c’est un outil de traçabilité simplifié qui crée pour le viticulteur un bilan de campagne. Enfin, l’IFV a pour visée que cet outil soit accessible à tous les professionnels.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! À lire ! AGRICULTURE > Nos derniers articles