Une bien bêêêlle journée !


Damien C
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 03/06/2019 PAR Damien Carrère

Après quelques années de retrait, les Ovinpiades reviennent sur le devant de la scène au salon interrégional de l’agriculture à Bordeaux. Un événement consacré aux 30 jeunes des lycées agricoles de la région venus y participer dans le cadre de leur parcours scolaire. Entre parage des onglons, tonte ou encore manipulation du mouton, les disciplines se succèdent sur le ring central. Initiés par Tech’ovins, ce concours a pour but de susciter les vocations et améliorer les qualités de travail au sein de la filière ovine chez les plus jeunes. Invités au salon, les différents élèves régionaux viennent découvrir les divers métiers agricoles. Une superbe occasion pour ces passionnés d’animaux d’observer leurs futurs et d’échanger avec des professionnels.

Dans une ambiance conviviale, les établissements agricoles se succèdent pour démontrer leurs techniques et leurs savoir-faire appris durant l’année scolaire. A travers différentes présentations de la race ovine, les exercices se font au centre du ring. Exercé par deux lycéens de Bazas, le parage des onglons est un élément essentiel dans l’évolution du mouton. Effectué au moins une à deux fois par an, il contribue au nettoyage et au soin de l’ovin afin de lui éviter des blessures ou une quelconque infection.  

De nombreux étudiants agricole sont venus montrer leurs talents lors d'Ovinpiades

« Suivre les traces de mon grand-père »

Yann Bonnefond, jeune lycéen de 18 ans en première année de gestion d’exploitation agricole au lycée de Bazas nous explique « que le travail d’élevage est une passion transmise entre génération ». En effet, petit-fils d’éleveur de blonde d’Aquitaine, Yann espère suivre les traces de son grand-père afin d’avoir un jour son propre élevage. Premier prix espoir jeune de parage d’onglons, le jeune éleveur se dit « très fier de montrer ses savoirs ». En début d’année, Yann s’inscrit à un cours de manipulation aménagé par son école. Très vite, il s’inscrit à un concours « pour le plaisir » et le gagnera à sa grande surprise. Choisi par ses professeurs pour représenter son lycée sur le salon interrégional de Bordeaux, le futur éleveur de blondes d’aquitaine nous explique qu’un bon pareur d’onglons doit « être assez bon physiquement, patient mais aussi très complice avec les animaux et éliminer ses peurs. » Par son petit palmarès, le jeune girondin a la chance de montrer ses talents et d’assister la tonte des moutons de grand champion comme Reinhard Poppe, tondeur professionnel en équipe de France.

Tous passionnés, les élèves des quatre lycées de Dax, Bazas, Tulle et Périgueux seront sur le salon durant deux journées pour découvrir les métiers d’avenir agricole. A tour de rôle, ils s’exerceront aux différentes professions du monde de l’agriculture.

Yann Bonnefond, jeune étudiant et premier prix de parage des onglons

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! SPÉCIAL > Nos derniers articles