La tournée Rousset au Salon


Alix Fourcade
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 03/06/2019 PAR Alix Fourcade

« Monsieur Rousset, vous voulez essayer de deviner quel arbre se cache derrière cette odeur ? » Au nouveau stand de la filière forêt, bois, papier, première étape de la tournée officielle d’Alain Rousset au Salon de l’Agriculture, le président de la Région s’est vu tester sur ses connaissances olfactives par une intervenante. En vain. Le politique n’a pas réussi à reconnaitre l’essence d’eucalyptus.

Alain Rousset en plein essai olfactif

En y discutant avec Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière (CNPF), Alain Rousset regrette que le bois de Nouvelle-Aquitaine ne soit pas davantage employé dans la construction. « Il s’agit de la première forêt gérée d’Europe, et toutes les essences y sont représentées, du pin des Landes au châtaigner du Poitou », explique pourtant Roland de Lary. 

Test pêche Alain Rousset

Le président de la Région a enchaîné sur une autre nouveauté de l’édition 2019 : l’espace consacré à la pêche, où il s’est essayé au simulateur de pêche. Canne en main, il est cette fois-ci parvenu à ses fins, en attrapant une belle prise virtuelle sur l’écran de l’animation. Avec humour, l’élu en a profité pour passer un message sur les truites aux pêcheurs : « Si vous pouviez arrêter de me les braconner… » Il s’est aussi montré très agacé par la prolifération du silure, cette espèce invasive des rivières qui nuit à la biodiversité des poissons.

Le regard vers la jeunesse

Direction, ensuite, l’espace de conduite de tracteurs, où il a testé un premier prototype de tracteur électrique. « Le premier qui rigole, je le retrouve à la sortie ! », s’est exclamé l’ancien maire de Pessac. Dans l’espace du Conservatoire végétal du Salon, les salades et autres plantes du lycée horticole Camille Godard ont séduit Alain Rousset.

Rousset sur le tracteur

Il s’est montré particulièrement enthousiaste devant le stand des champignons, où l’Association des Producteurs de Cèpes et de Champignons de Gironde présentait un projet de parcelle expérimentale avec des cèpes de Bordeaux. Arrêt éclair à la Banque Alimentaire, où il a rendu hommage à son ancien président, Jef Runel Belliard, très engagé contre le gaspillage alimentaire.

Les blondes d’Aquitaine, Bazadaises et Parthenaises l’ont accueilli à bras ouvert sous la halle. Lors de son étape finale sur le ring, où il a remis des prix aux bovins, Alain Rousset a de nouveau exprimé son amour pour le Salon, « cette grande fête du monde agricole, de la qualité et de la convivialité. » Il a fini son tour en parlant des jeunes étudiants en agriculture : « Ils vont nous bousculer, tant leurs générations précédentes que les pouvoirs publics. Nous devons anticiper cette accélération du changement qu’ils représentent, en investissant massivement dans le secteur. » Cette idée forte de co-construction de l’agriculture de demain avec la jeunesse a marqué le point final de sa tournée officielle.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! AGRICULTURE > Nos derniers articles